Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les étudiants en colère

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Trump-Kim : rupture prononcée, paix envolée ?

En savoir plus

POLITIQUE

"Un personnage de roman" : Philippe Besson a suivi Emmanuel Macron pendant la campagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zabou Breitman, maîtresse de cérémonie de la 30e Nuit des Molières

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ministre rwandaise des Affaires étrangères : "Paris et Kigali ont pris un nouveau départ"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

En savoir plus

L’invité du jour

Barthélémy Toguo : "Il n’y a pas assez de musées en Afrique"

En savoir plus

FOCUS

Vietnam : à l'école des futures stars du football

En savoir plus

L'INFO ÉCO

VivaTech : Paris, capitale des start-ups pendant 3 jours

En savoir plus

FRANCE

Après Londres, Hillary Clinton fait escale à Paris

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2010

Un an après le retour de la France dans le commandement militaire de l'OTAN, la secrétaire d'État américaine prononce un discours sur la sécurité européenne à Paris. Également au menu de sa rencontre avec Nicolas Sarkozy : le nucléaire iranien.

AFP - La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est arrivée vendredi à Paris, où elle doit rencontrer le président français Nicolas Sarkozy et prononcer un discours sur la sécurité européenne.

L'allocution qu'elle prononcera à l'Ecole militaire à 15H00 (14H00 GMT) "vient à point nommé" avec la révision stratégique en cours à l'Otan, a expliqué Mme Clinton, pendant son vol de Londres à Paris.

"Il était naturel de faire ce discours à Paris, un an après le plein retour de la France dans l'Otan", a-t-elle ajouté, en référence à la réintégration par Paris, en 2009, du commandement militaire de l'Alliance.

La chef de la diplomatie américaine doit aborder à Paris la défense antimissile et les récentes propositions russes pour la sécurité européenne, ainsi que "les nouveaux enjeux de sécurité de la relation transatlantique".

"Nous définissons de plus en plus comme des questions de sécurité des sujets que l'Otan n'avait pas prévus à l'origine", a-t-elle expliqué, en citant la sécurité de l'internet et le rôle des armées dans les catastrophes naturelles, comme récemment en Haïti.

Avec Nicolas Sarkozy, elle discutera en particulier du dossier nucléaire iranien, alors que Washington tente d'accentuer la pression sur Téhéran.

"Les Français sont très convaincus" par cette ligne de fermeté, a dit Mme Clinton. "Et comme ils vont présider le Conseil de sécurite en février, ils joueront un rôle essentiel dans tout ce qui va se passer à l'Onu", a-t-elle souligné.

Mme Clinton doit également s'entretenir avec son homologue Bernard Kouchner et avec Jean-David Levitte, le conseiller diplomatique de l'Elysée avant de regagner Washington dans la soirée.
 

Première publication : 29/01/2010

COMMENTAIRE(S)