Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Moyen-orient

Israël rejette les accusations contenues dans le rapport Goldstone

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2010

Dans un rapport de 46 pages remis à l'ONU, Israël se défend d'avoir violé les lois internationales de la guerre lors de son offensive à Gaza entre décembre 2008 et janvier 2009.

AFP - Israël s'est défendu d'avoir violé les lois de la guerre il y a un an à Gaza dans un rapport officiel, remis vendredi à l'ONU, qui s'efforce de réfuter les graves accusations de la commission d'enquête du juge sud-africain Richard Goldstone.

Dans ce justificatif de 46 pages, rendu public dans la soirée par le gouvernement, l'Etat hébreu vante "l'indépendance et l'impartialité" du système judiciaire israélien et assure que son armée s'est conformée au droit international pendant l'Opération "Plomb Durci" à Gaza, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009.

"La complexité et l'échelle de telles opérations entraînent inévitablement des erreurs tragiques et des fautes de jugement. De tels résultats, qui englobent la mort de civils et des dégâts matériels, ne veulent pas nécessairement dire que des violations de la loi internationale ont eu lieu", argumente le document.

Israël souligne avoir ouvert des enquêtes sur 150 incidents séparés, dont 36 font l'objet d'une enquête criminelle.

A ce jour, toutefois, un seul cas a donné lieu à une condamnation, selon un porte-parole de l'armée : un soldat a été puni de sept mois et demi de prison pour le vol de cartes de crédit.

"Je pense que ce rapport prouve à nouveau que Tsahal est l'armée la plus sérieuse et la plus responsable, qui opère de la façon la plus morale", a plaidé le ministre israélien de la Défense Ehud Barak dans un communiqué.

Déclenchée pour stopper les tirs de roquettes contre Israël à partir de la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste palestinien Hamas, l'opération a fait 1.450 morts palestiniens et 13 côté israélien.

A New York, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a reçu la réponse officielle du gouvernement israélien.

"Le secrétaire général a reçu une communication de la part du gouvernement israélien et il prépare sa propre réponse à l'Assemblée générale (de l'ONU) conformément à sa résolution" du 5 novembre 2009, a précisé son porte-parole.

L'Assemblée plénière de l'ONU avait adopté ce jour-là à une très large majorité une résolution donnant trois mois à Israël et aux Palestiniens pour ouvrir des enquêtes "crédibles" sur les allégations de crimes de guerre contenues dans le rapport Goldstone.

Aux termes de cette résolution, M. Ban est tenu de remettre un rapport à l'Assemblée d'ici au 5 février.

Jusqu'à présent, Israël n'a pas annoncé la création d'une commission d'enquête, que réclame l'ONU.

Le ministre de l'Information, Youli Edelstein, a affirmé cette semaine que son pays refuserait de créer une telle commission, mais le gouvernement israélien est partagé.

L'ex-conseiller juridique du gouvernement, Menahem Mazuz, a plaidé en faveur d'une commission afin d'écarter "l'accusation infamante de crimes de guerre".

Selon la presse, Israël pourrait accepter une commission aux pouvoirs limités qui se bornerait à examiner les consignes données par les chefs militaires et le gouvernement de l'époque, dans le but de disculper Israël.

Le rapport Goldstone, commissionné par l'ONU, recommande la saisine de la Cour pénale internationale (CPI) si Israël refuse d'ouvrir une enquête.

L'Etat hébreu craint que ses responsables politiques et militaires ne soient poursuivis par la justice internationale et éventuellement condamnés.

Les dirigeants israéliens n'ont eu de cesse de "décrédibiliser" le rapport Goldstone, qualifié de "partial et malhonnête".

Huit associations israéliennes de défense des droits de l'Homme ont pourtant exhorté le Premier ministre Benjamin Netanyahu à "établir sans retard un mécanisme d'enquête indépendant et impartial".

Maître de Gaza, le Hamas, lui, s'est absout de tout crime de guerre en soutenant que sa branche armée avait frappé "des cibles militaires et évité les cibles civiles" israéliennes.
 

Première publication : 30/01/2010

COMMENTAIRE(S)