Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Incertitudes autour de la politique économique de Trump

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"C'est parti pour le show"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le nouveau président Adama Barrow prête serment à Dakar

En savoir plus

Sports

Roger Federer ne fait qu'une bouchée de Jo-Wilfried Tsonga en demi-finale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2010

Le numéro 1 mondial, Roger Federer, a donné un leçon de tennis au Français Jo-Wilfried Tsonga, en demi-finale de l'Open d'Australie (6-2, 6-3, 6-2). Le Suisse se hisse ainsi en finale du tournoi, où il sera opposé au Britannique Andy Murray.

AFP - Jo-Wilfried Tsonga a été surclassé en demi-finales de l'Open d'Australie par le N.1 mondial Roger Federer en trois sets 6-2, 6-3, 6-2 vendredi à Melbourne.

Sans ressort, grimaçant, le N.1 français n'a jamais été en mesure d'inquiéter le Suisse et d'espérer une deuxième finale du Grand Chelem après celle perdue il y a deux ans à Melbourne.

Obligé de courir derrière le score dès le début du match, le Manceau, manquant d'énergie, n'a jamais réussi à se libérer ni à insuffler ce grain de folie nécessaire pour emballer un match à sens unique (1h28 de jeu!).

Avec son énorme expérience, Federer, qui disputait sa 23e demi-finale du Grand Chelem de suite, a géré la rencontre de bout en bout, cassant le rythme de Tsonga, N.10 mondial, en alternant tous les coups du tennis.

Jamais menacé sur son service, Federer a pris cinq fois celui de Tsonga, sautant sur la moindre occasion pour creuser l'écart.

Agacé et incapable de se rebeller, Tsonga n'a pas réussi à reproduire la même performance qu'il y a deux ans face à Rafael Nadal en demi-finale. Il a même fait exactement le contraire puisqu'il a perdu sur le même score que celui qu'il avait infligé à Nadal.

Il n'a frappé que 3 coups droits gagnants. Son service n'a pas non plus été aussi performant que d'habitude (6 aces, 5 double-fautes, 56% de premières balles).

Privé de ses points forts, il a dû s'incliner devant le maître comme, avant-lui, les 17 derniers Français qui ont rencontré Federer en Grand Chelem depuis la victoire d'Arnaud Clément sur le Suisse, à Melbourne en 2001.

Federer disputera dimanche (09h30 française) face à l'Ecossais Andy Murray, sa 22e finale du Grand Chelem. Il en a gagné quinze, record battu l'année dernière à Wimbledon. Il visera un quatrième titre à Melbourne.

Première publication : 29/01/2010

COMMENTAIRE(S)