Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l’adhésion de tous"

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Louis Bourlanges : "Le but de François Hollande est de déshabiller la gauche de la gauche"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Homeland, Irak année zéro" : retour à Bagdad

En savoir plus

FOCUS

Irlande : la renaissance du "Tigre celtique"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : à la recherche de l’équilibre politique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Ahani : "Nous sommes optimistes pour une ouverture, tout en respectant nos principes islamiques"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

La culture à l’épreuve de l’hyper-modernité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Présidentielle américaine : la percée des outsiders

En savoir plus

LE DÉBAT

Révision constitutionnelle en France : pari gagné pour le gouvernement ? (partie 2)

En savoir plus

Sports

Roger Federer ne fait qu'une bouchée de Jo-Wilfried Tsonga en demi-finale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2010

Le numéro 1 mondial, Roger Federer, a donné un leçon de tennis au Français Jo-Wilfried Tsonga, en demi-finale de l'Open d'Australie (6-2, 6-3, 6-2). Le Suisse se hisse ainsi en finale du tournoi, où il sera opposé au Britannique Andy Murray.

AFP - Jo-Wilfried Tsonga a été surclassé en demi-finales de l'Open d'Australie par le N.1 mondial Roger Federer en trois sets 6-2, 6-3, 6-2 vendredi à Melbourne.

Sans ressort, grimaçant, le N.1 français n'a jamais été en mesure d'inquiéter le Suisse et d'espérer une deuxième finale du Grand Chelem après celle perdue il y a deux ans à Melbourne.

Obligé de courir derrière le score dès le début du match, le Manceau, manquant d'énergie, n'a jamais réussi à se libérer ni à insuffler ce grain de folie nécessaire pour emballer un match à sens unique (1h28 de jeu!).

Avec son énorme expérience, Federer, qui disputait sa 23e demi-finale du Grand Chelem de suite, a géré la rencontre de bout en bout, cassant le rythme de Tsonga, N.10 mondial, en alternant tous les coups du tennis.

Jamais menacé sur son service, Federer a pris cinq fois celui de Tsonga, sautant sur la moindre occasion pour creuser l'écart.

Agacé et incapable de se rebeller, Tsonga n'a pas réussi à reproduire la même performance qu'il y a deux ans face à Rafael Nadal en demi-finale. Il a même fait exactement le contraire puisqu'il a perdu sur le même score que celui qu'il avait infligé à Nadal.

Il n'a frappé que 3 coups droits gagnants. Son service n'a pas non plus été aussi performant que d'habitude (6 aces, 5 double-fautes, 56% de premières balles).

Privé de ses points forts, il a dû s'incliner devant le maître comme, avant-lui, les 17 derniers Français qui ont rencontré Federer en Grand Chelem depuis la victoire d'Arnaud Clément sur le Suisse, à Melbourne en 2001.

Federer disputera dimanche (09h30 française) face à l'Ecossais Andy Murray, sa 22e finale du Grand Chelem. Il en a gagné quinze, record battu l'année dernière à Wimbledon. Il visera un quatrième titre à Melbourne.

Première publication : 29/01/2010

COMMENTAIRE(S)