Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Afrique

La condamnation de Taoufik Ben Brik à six mois de prison ferme confirmée en appel

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/01/2010

La Cour d'appel de Tunis confirme la condamnation du journaliste à six mois de prison ferme pour violences contre une automobiliste. Fervent opposant au régime du président Ben Ali, Taoufik Ben Brik affirme être victime d'un procès politique.

AFP - La Cour d'appel de Tunis a confirmé samedi la condamnation à six mois de prison ferme du journaliste opposant Taoufik Ben Brik pour violences contre une automobiliste -- une affaire montée de toutes pièces pour ses défenseurs.

Le verdict annoncé par l'avocate Radia Nasraoui a été confirmé à l'AFP par une source officielle judiciaire.

"La chambre correctionnelle près la Cour d'appel de Tunis a rendu son arrêt dans l'affaire poursuivie contre Taoufik Ben Brik confirmant le jugement de première instance", a indiqué cette source.

Le journaliste a été jugé coupable "pour coups et blessures volontaires, dégradation des biens d'autrui et atteinte aux bonnes moeurs", a ajouté cette source.

Taoufik Ben Brik (Zoghlami), 49 ans, avait assuré être la cible d'un "procès politique" dans le cadre d'une "affaire fabriquée par les services spéciaux" en comparaissant samedi dernier devant cette cour d'appel.

"J'ai été arrêté deux heures après la parution d'une interview imaginée" avec le président Ben Ali, au moment où il postulait à sa réélection pour un nouveau mandat en octobre dernier, avait-il déclaré.

Incarcéré depuis le 29 octobre, le journaliste avait été jugé coupable en première instance, le 28 novembre, de "faits de violence, outrage public aux bonnes moeurs et dégradation volontaire des biens d’autrui" sur la base d'une plainte déposée par Rym Nasraoui, une femme d'affaires de 28 ans qui l'accuse d'avoir embouti sa voiture et de l'avoir battue et insultée devant témoins.

Après sa comparution, il avait été renvoyé dans la prison de Siliana (130 km de Tunis), alors que ses avocats demandaient l'acquittement en plaidant "une affaire montée de toutes pièces".

Le procureur de la république avait en revanche demandé une aggravation de la peine en affirmant que le journaliste n'avait été jugé pour l'ensemble des délits retenus contre lui.

La peine de Ben Brick confirmée en appel

Première publication : 30/01/2010

COMMENTAIRE(S)