Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hillary Clinton, à contrecœur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La folie terroriste"

En savoir plus

FRANCE

Lombard laisse les rênes de France Télécom à son numéro deux

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/02/2010

Le patron de France Télécom, Didier Lombard, cédera son siège au numéro deux actuel du groupe, Stéphane Richard (photo), à partir du 1er mars. Des rumeurs de départ anticipé du PDG s'étaient multipliées après les suicides de salariés de l'opérateur.

AFP - L'actuel numéro 2 de France Télécom, Stéphane Richard, deviendra le patron de l'opérateur dès le 1er mars, en remplacement de Didier Lombard dont le départ était initialement prévu au printemps 2011, a annoncé le groupe lundi dans un communiqué.

"Didier Lombard, Président-directeur général de France Télécom, a décidé de proposer au conseil d’administration de l’entreprise du 24 février prochain la dissociation des fonctions de président et de directeur Général à compter du 1er mars 2010", a précisé le groupe, confirmant des informations du Figaro.fr.

"Stéphane Richard, actuel directeur général délégué, deviendra directeur général, en charge de la gestion opérationnelle du groupe. A ce titre, il aura notamment la responsabilité de mettre en oeuvre le nouveau projet industriel, ainsi que le nouveau contrat social qui seront présentés prochainement", poursuit le communiqué.

Les rumeurs sur un départ anticipé de M. Lombard, fragilisé par une série de suicides de salariés, s'étaient multipliées ces dernières semaines malgré les démentis du groupe.

"Si cette évolution est acceptée par le conseil, Didier Lombard, dans le cadre de son mandat de président de France Télécom, contribuera notamment à la définition des orientations stratégiques et technologiques du groupe", ajoute le communiqué.

Première publication : 01/02/2010

COMMENTAIRE(S)