Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

EUROPE

Une centaine d'opposants interpellés, puis relâchés, après une manifestation à Moscou

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/02/2010

Entre 200 et 300 opposants ont manifesté, dimanche, en faveur du respect de la liberté de rassemblement. La police a arrêté une centaine d'entre eux, avant de les relâcher. Ils devront comparaître devant le juge de paix.

AFP - Tous les opposants russes interpellés dimanche à Moscou pendant une manifestation non-autorisée en faveur du respect de la liberté de rassemblement ont été relâchés, a rapporté la radio Echo de Moscou.

"Tous les manifestants interpellés ont été relâchés", a déclaré un porte-parole du mouvement d'opposition Solidarnost, Ilia Iachine, à l'antenne d'Echo de Moscou.

Les manifestants sont accusés de violation des dispositions réglementant l'organisation et le déroulement des rassemblements et devront comparaître devant le juge de paix le 4 février, a précisé M. Iachine, qui a aussi fait partie des interpellés.

De 200 à 300 opposants se sont réunis dimanche vers 15H00 GMT sur la place Trioumfalnaïa, dans le centre de Moscou, pour manifester en faveur du respect de la liberté de se rassembler pacifiquement.

La police, qui avait déployé des dizaines d'agents sur place, a interpellé une centaine d'entre eux dont Boris Nemtsov et Edouard Limonov et les directeurs de l'ONG Mémorial, Oleg Orlov, et du mouvement Pour les droits de l'Homme, Lev Ponomarev.

Le 31 de chaque mois de 31 jours, l'opposition et les défenseurs russes des droits de l'Homme appellent à manifester à cet endroit pour défendre l'article 31 de la Constitution, qui protège la liberté de réunion.

Invariablement, la municipalité de Moscou refuse d'autoriser cette manifestation, qui est dispersée, souvent violemment, et s'achève par l'interpellation de dizaines d'opposants.

Le 31 décembre 2009, la police avait ainsi interpellé notamment, sans ménagement, l'ex-dissidente soviétique et militante des droits de l'Homme Lioudmila Alexeeva, 82 ans.
 

Première publication : 01/02/2010

COMMENTAIRE(S)