Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Asie - pacifique

Washington et Islamabad annoncent la mort du chef des Taliban pakistanais

Vidéo par Cédric MOLLE-LAURENÇON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/02/2010

Hakimullah Mehsud, le chef des Taliban au Pakistan et allié d'Al-Qaïda, aurait péri dans une attaque menée par un drone américain, rapporte le "New York Times". Les autorités pakistanaises estiment, elles aussi, sa mort très "probable".

AFP - Des responsables pakistanais et américains sont convaincus que le chef des talibans pakistanais (TTP), Hakimullah Mehsud, qui a conçu l'attentat contre une base de la CIA en Afghanistan en décembre, est mort de ses blessures reçues lors de l'attaque d'un drone, rapporte dimanche soir le New York Times.

Les militaires pakistanais, qui ont monté l'an dernier une vaste opération contre Mehsud et ses partisans dans Waziristan du sud, fief des TTP, ne sont pas en mesure de confirmer cette information, indique toutefois le quotidien américain.

Des responsables du gouvernement pakistanais dans la capitale, Islamabad, ainsi qu'à Peshawar, la grande ville du nord-ouest du pays, estiment quant à eux qu'il y a de fortes chances que Mehsud soit bien mort, tout en reconnaissant ne pouvoir en apporter la preuve, poursuit le New York Times.

Un responsable de l'administration américaine à Washington a déclaré, par ailleurs, que des rapports des services de renseignement durant le week-end ont conclu -- avec 90% de certitude -- que Mehsud était décédé de ses blessures lors d'une attaque par un drone le 14 janvier et qu'il a été enterré dans une zone tribale du Pakistan.

Allié à Al-Qaïda, Hakimullah Mehsud dirige depuis fin août 2009 les talibans du Pakistan qui ont fait allégeance à Al-Qaïda. Il est responsable, depuis l'été 2007, d'une vague d'attentats qui a déjà fait près de 3.000 morts dans tout le Pakistan en deux ans et demi.

Il a succédé à Baitullah Mehsud, tué le 5 août dernier par les missiles d'un drone américain dans le Waziristan du Sud.

Selon le quotidien, les Etats-Unis tenaient à liquider Mehsud, après que ce dernier eut revendiqué sa responsabilité dans l'attaque contre la base de la CIA en décembre dernier au cours de laquelle cinq agents de la CIA et deux employés privés avaient trouvé la mort.

Pour leur part, les talibans pakistanais avaient démenti dimanche une nouvelle rumeur sur la mort de leur chef, Hakimullah Mehsud, déjà donné pour mort le mois dernier après un tir de missiles américains.

"Hakimullah est sain et sauf, vivant, le but de ces histoires sur sa mort est de semer la division dans les rangs talibans (...)", avait affirmé par téléphone à l'AFP d'un lieu non spécifié Azam Tariq, un porte-parole des talibans pakistanais (TTP).

Première publication : 01/02/2010

COMMENTAIRE(S)