Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Air France nie avoir acheté le silence des familles des victimes

©

Vidéo par Hélène DROUET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/02/2010

Partie civile au procès du crash en juillet 2000 du Concorde à Gonesse, la compagnie Air France s'est défendue d'avoir acheté le silence des familles des victimes, absentes des bancs du tribunal correctionnel de Pontoise.

AFP - Air France, partie civile au procès du crash du Concorde, s'est défendu mercredi d'avoir acheté le silence des familles de victimes, comme l'en avait accusé une association avant les débats.

Les familles des passagers allemands du Concorde d'Air France qui s'est écrasé sur Gonesse (Val d'Oise) le 25 juillet 2000 sont les grandes absentes du procès.

Les enjeux du procès Concorde

"On a cherché à acheter leur silence", avait dénoncé la Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs (FENVAC) en référence aux indemnisations versées par les assureurs notamment d'Air France.

"Les victimes ont été indemnisées selon les méthodes habituelles, elles étaient accompagnées d'avocats", a déclaré l'avocat de la compagnie aérienne, Me Fernand Garnault, au deuxième jour du procès au tribunal correctionnel de Pontoise.

"Elles ont été indemnisées convenablement", a-t-il dit alors que le montant, confidentiel, a été estimé à 100 millions de dollars (115 M EUR à l'époque).

"Elles peuvent venir. On ne peut pas les empêcher de se constituer partie civile", a-t-il ajouté. "Ca suffit! qu'on ne dise pas qu'Air France a fait son possible pour que tout ça soit étouffé dans l'oeuf. Ca n'est pas vrai".

"Elles ne viennent pas parce qu'elles ont tourné la page", peut-être aussi parce que "l'Allemagne n'a pas le même culture concernant les poursuites pénales", a-t-il poursuivi.

Sur les 113 victimes de l'accident, la majorité des 100 passagers étaient allemands. Seule une famille était présente mardi, au premier jour du procès.

Les familles des quatre victimes au sol, et celles du commandant de bord et d'un stewart sont elles présentes ou représentées par leur avocat.

Première publication : 03/02/2010

  • PROCÈS CONCORDE

    Continental Airlines dénonce une procédure menée "à charge"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dix ans après le crash du Concorde, les experts appelés à la barre

    En savoir plus

  • CONCORDE

    De la naissance d'un joyau de l'aéronautique au procès du crash

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)