Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

Moyen-orient

Attentat meurtrier contre des pèlerins chiites près de Kerbala

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/02/2010

Au moins 23 pèlerins chiites ont trouvé la mort dans un attentat perpétré près de la ville sainte de Kerbala, au sud de Bagdad. L'explosion a eu lieu au moment où les fidèles convergeaient vers un rassemblement religieux.

AFP - Au moins 23 pèlerins chiites, dont une femme et trois enfants, ont été tués mercredi et 147 blessés dans un attentat suicide à l'entrée de la ville sainte de Kerbala au sud de Bagdad, selon un nouveau bilan de sources hospitalières

"Aux hôpitaux Husseini et Al-Hindiya, nous avons reçu 23 morts, dont au moins une femme et trois enfants, et 147 blessés mais le bilan de l'explosion n'est pas encore définitif", a affirmé le chef du département de la santé de cette ville située à 110 km au sud de Bagdad.

Un précédent bilan faisait état de 20 morts.

Selon le même responsable, qui n'a pas voulu être identifié, l'explosion a eu lieu sur la route reliant Hilla à Kerbala où les pèlerins affluaient en masse pour participer vendredi à une importante cérémonie religieuse chiite.

Selon le gouverneur de la province, Amal Eddine al-Her, "le kamikaze, qui était à bord d'une voiture, est entré dans le cortège en affirmant qu'il venait livrer des fruits et de la nourriture pour les pèlerins et a réussi à passer le premier poste de contrôle".

"Cette attaque avait pour but de susciter la colère des pèlerins et créer le chaos", a-t-il dit.

L'attentat a eu lieu malgré la présence de 30.000 membres des services de sécurité autour et dans la ville sainte.

Une attaque antichiite a également eu lieu dans le quartier Mansour, dans l'ouest de Bagdad, où un pèlerin a été tué et deux ont été blessés dans l'explosion d'une bombe, selon le commandement des opérations militaire de la capitale irakienne.

Lundi, une kamikaze a tué 41 pèlerins chiites et blessé 106 autres, dont des femmes et des enfants, sur une route près de Bagdad, un attentat attribué par le gouvernement aux partisans de l'ex-président Saddam Hussein et à Al-Qaïda.

Le Premier ministre Nouri al-Maliki a accusé des membres du parti interdit Baas de Saddam Hussein d'être responsables de l'attentat de lundi. "Nous tenons pour responsables de ce massacre les baassistes et leurs alliés takfiris", a-t-il dit, utilisant un terme désignant les extrémistes sunnites d'Al-Qaïda.

Les pèlerins chiites se rendent actuellement par centaines de milliers à Kerbala pour commémorer le quarantième jour de la mort de l'imam Hussein, petit-fils de Mahomet et fils d'Ali, tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid lors d'une bataille dans le désert de Kerbala.

Selon la tradition, les fidèles marchent jusqu'à cette ville, portant des drapeaux frappés du visage de Hussein et des étendards noirs et se flagellent en signe de repentance pour ne pas avoir prêté main forte à leur imam.

Les attentats contre des pèlerins ont été fréquents après 2003 et la chute du régime de Saddam Hussein, quand les chiites ont pu reprendre leurs pèlerinages interdits pendant plus de trente ans par l'ex-président sunnite.

Les autorités irakiennes et américaines estiment que les violences sont destinées à faire dérailler les élections législatives du 7 mars qu'elles jugent cruciales pour stabiliser le pays après sept ans de conflit.

Première publication : 03/02/2010

COMMENTAIRE(S)