Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

FRANCE

Continental Airlines dénonce une procédure menée "à charge"

©

Vidéo par Hélène DROUET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/02/2010

Dès l'ouverture, mardi, du procès du crash d'un Concorde sur un hôtel de Gonesse en juillet 2000, les avocats de la compagnie Continental Airlines ont plaidé la nullité de la procédure menée, selon eux, uniquement "à charge".

AFP - Me Olivier Metzner, l'avocat de Continental Airlines, l'un des principaux prévenus dans le procès du crash du Concorde, a plaidé mardi, au premier jour d'audience, la nullité de la procédure, menée selon lui uniquement "à charge".

"On voudrait me faire croire que cet objet aurait pu causer le crash de l'avion le plus performant du monde, et causer 113 morts!", a déclaré Me Metzner, brandissant la lamelle de titane qui aurait déclenché l'accident du 25 juillet 2000, selon l'accusation.

"23 personnes ont vu que 700 mètres avant, 8 secondes avant, le Concorde était en feu!", a-t-il affirmé.

Les enjeux du procès Concorde


"Depuis l'origine, plusieurs hypothèses ont été faites, au moins deux", pour expliquer l'accident, a-t-il ajouté. Pour celle du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), chargée de l'enquête technique et "reprise par l'instruction, c'est uniquement cette pièce qui est responsable du crash".

"L'autre piste" a été écartée, a-t-il regretté.

Me Metzner a donc plaidé la nullité de l'ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel. Ce document rédigé par le juge d'instruction et daté de juillet 2008 est censé répertorier les éléments à charge et à décharge concernant les prévenus.

Cette ordonnance "est parfaitement irrégulière", elle est "invraisemblable", a estimé Me Metzner. "On ignore, on méprise les éléments à décharge".


D'autres avocats de la défense ont fait la même demande, dont Me Daniel Soulez-Larivière, avocat de Claude Frantzen, ancien cadre de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC), et Me Emmanuel Marsigny, qui représente un employé de Continental Airlines, Stanley Ford.

Focus : Le crash du Concorde en procès


La présidente du tribunal, Dominique Andréassier, peut choisir de "joindre l'incident au fond", ce qui signifie qu'elle ne se prononcera sur cette question qu'à l'issue du procès, dans son délibéré. Ou elle peut rendre sa décision, susceptible d'appel, immédiatement.

 

Les six accusés du procès du Concorde

 

Première publication : 03/02/2010

  • CONCORDE

    De la naissance d'un joyau de l'aéronautique au procès du crash

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)