Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

  • En direct : démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

Asie - pacifique

Après le lancement de la fusée iranienne, Washington dénonce une "provocation"

©

Vidéo par Christophe DANSETTE , Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/02/2010

Le lancement de la fusée spatiale Kavoshgar-3, de fabrication iranienne, a été qualifié d'"acte de provocation" par Washington. Selon le chef du Pentagone, Téhéran s'expose à de "fortes sanctions" en raison de son programme nucléaire.

AFP - L'Iran s'expose à de "fortes sanctions" des Etats-Unis et d'autres grandes puissances en raison de son programme nucléaire, a déclaré mercredi le chef du Pentagone, alors que l'administration accueillait avec prudence les dernières déclarations de Téhéran.

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a indiqué devant des parlementaires de la commission de la Défense que ces sanctions seraient sans doute "imposées en partie par le Conseil de sécurité des Nations unies et en partie par les Etats-Unis et les pays partageant leurs vues".

Il n'a pas précisé le type de sanctions en question.

Le Sénat a appelé récemment à viser les importations pétrolières iraniennes et les groupes non-iraniens qui font des affaires dans le secteur énergétique dans le pays, ou l'aident à produire ou à importer des produits pétroliers.

Mais l'administration Obama s'est montrée jusqu'ici réticente face à ces propositions.

Interrogé par les parlementaires sur des préparatifs militaires pour "éviter" que l'Iran se procure une arme nucléaire, M. Gates a proposé de répondre à la question à huis-clos, indiquant étudier "de nombreuses options".

Il avait jusqu'ici rejeté la possibilité d'une action militaire, jugeant la pression internationale et la diplomatie plus prometteuses.

Les propos de M. Gates interviennent alors que l'administration américaine a réagi avec prudence mercredi aux dernières déclarations du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, se disant disposé à un échange d'uranium.

Le porte-parole du Conseil américain de sécurité nationale, Michael Hammer a souligné que la République islamique devait adresser sa réponse à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

L'enrichissement d'uranium est au centre d'un conflit entre l'Iran et les Occidentaux, qui redoutent que Téhéran, sous couvert de son programme civil, ne cherche à produire de l'uranium suffisamment enrichi pour construire une arme atomique. L'Iran a toujours démenti un tel projet.

La Maison Blanche s'est montrée en revanche très ferme sur le lancement d'une fusée spatiale Kavoshgar-3 annoncé plus tôt par l'Iran, estimant qu'il s'agissait d'un "acte de provocation" alors que des observateurs notent avec inquiétude que les lanceurs spatiaux et les missiles balistiques utilisent des technologies communes.

En outre, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé mercredi l'Iran a "libérer sans conditions" trois randonneurs américains détenus dans le pays ainsi que plusieurs de leurs compatriotes.

Elle a également nié toute négociation en cours avec Téhéran sur cette question, démentant des propos tenus la veille par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad qui avait évoqué des discussions "en cours".

Téhéran détient depuis le 31 juillet trois Américains, Shane Bauer, 27 ans, Sarah Shourd, 31 ans et Josh Fattal, 27 ans, arrêtés en territoire iranien à proximité de la frontière irakienne qu'ils auraient franchie par erreur après s'être égarés lors d'une randonnée au Kurdistan irakien.

Première publication : 04/02/2010

  • IRAN

    Téhéran envoie une fusée avec des animaux à bord dans l'espace

    En savoir plus

  • IRAN

    Ahmadinejad se dit prêt à faire enrichir de l'uranium à l'étranger

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)