Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Amériques

Le médecin de Michael Jackson serait sur le point de se rendre

Vidéo par Marina BERTSCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/02/2010

La reddition du docteur Conrad Murray est en train d'être négociée, selon son avocat. Depuis une semaine, les spéculations se multiplient sur son éventuelle inculpation pour homicide involontaire dans le cadre de la mort du roi de la pop.

AFP - Le dernier médecin de Michael Jackson s'apprête à se rendre aux autorités à Los Angeles, a indiqué jeudi son avocat, alors que la justice serait sur le point de l'inculper pour la mort de la pop-star, décédée le 25 juin d'une surdose de médicaments.

"Nous sommes en train de négocier avec le bureau du procureur la reddition du docteur (Conrad) Murray. Les détails n'ont pas encore été validés" par les deux parties, écrit dans un communiqué Ed Chernoff, l'avocat de Conrad Murray.

Depuis l'arrivée de Conrad Murray à Los Angeles en début de semaine, les spéculations allaient bon train sur son éventuelle inculpation pour homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson.

Mercredi, Ed Chernoff avait précisé que son client se trouvait bien à Los Angeles et qu'il était prêt à se rendre aux autorités si elles ouvraient une procédure criminelle.

"Je n'ai pas d'information précise qui me conduise à penser qu'il pourrait être inculpé cette semaine", avait-il cependant déclaré, ajoutant: "Mais s'il l'est, nous avons dit clairement qu'il serait disposé à se rendre".

Le docteur Murray a toujours reconnu qu'il avait administré à Michael Jackson, quelques heures avant sa mort, l'anésthésiant propofol à l'origine du décès. Mais selon lui, il avait administré le puissant médicament à la demande insistante du "roi de la pop", qui l'utilisait comme somnifère.

Le site spécialisé dans la vie des célébrités TMZ.com, qui avait été le premier à révéler la mort de Michael Jackson, assurait jeudi que le docteur Murray serait inculpé d'homicide involontaire vendredi.

Citant des sources policières, TMZ.com précise que le médecin se présenterait de lui-même à la police de Los Angeles (LAPD), avant d'être présenté devant la justice à 1H30 locale (21H30 GMT).

L'avocat de la famille Jackson, Brian Oxman, avait estimé pour sa part, mercredi sur la chaîne américaine CBS, que "la simple pensée" d'une inculpation pour homicide involontaire était "atterrante".

"C'est juste une gifle et une tape sur le poignet, car nous savons que Michael Jackson était en danger d'être mis à genoux, conduit à la mort par la consommation de ces médicaments", avait-il déclaré.

Le comportement du Docteur Murray "a atteint un tel niveau d'inconscience qu'on pourrait dire que c'était un meurtre au second degré, car il savait ce qu'il faisait", avait-il ajouté.

L'institut médico-légal de Los Angeles avait établi que le propofol, un puissant anesthésiant normalement réservé au milieu hospitalier, était à l'origine de la mort du chanteur.

Michael Jackson est mort le 25 juin à Los Angeles, à l'âge de 50 ans, d'un arrêt cardiaque consécutif à une surdose de médicaments, vingt minutes après avoir reçu l'injection de propofol, alors que le docteur Murray s'était absenté quelques instants.

Selon ses propres déclarations à la police, le docteur Murray s'est rendu compte à son retour que le chanteur ne respirait plus, mais a attendu plus d'une heure avant d'appeler les secours.
 

Première publication : 05/02/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Spéculations autour d'une inculpation pour homicide involontaire du docteur de Michael Jackson

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)