Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

Amériques

Le médecin de Michael Jackson serait sur le point de se rendre

©

Vidéo par Marina BERTSCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/02/2010

La reddition du docteur Conrad Murray est en train d'être négociée, selon son avocat. Depuis une semaine, les spéculations se multiplient sur son éventuelle inculpation pour homicide involontaire dans le cadre de la mort du roi de la pop.

AFP - Le dernier médecin de Michael Jackson s'apprête à se rendre aux autorités à Los Angeles, a indiqué jeudi son avocat, alors que la justice serait sur le point de l'inculper pour la mort de la pop-star, décédée le 25 juin d'une surdose de médicaments.

"Nous sommes en train de négocier avec le bureau du procureur la reddition du docteur (Conrad) Murray. Les détails n'ont pas encore été validés" par les deux parties, écrit dans un communiqué Ed Chernoff, l'avocat de Conrad Murray.

Depuis l'arrivée de Conrad Murray à Los Angeles en début de semaine, les spéculations allaient bon train sur son éventuelle inculpation pour homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson.

Mercredi, Ed Chernoff avait précisé que son client se trouvait bien à Los Angeles et qu'il était prêt à se rendre aux autorités si elles ouvraient une procédure criminelle.

"Je n'ai pas d'information précise qui me conduise à penser qu'il pourrait être inculpé cette semaine", avait-il cependant déclaré, ajoutant: "Mais s'il l'est, nous avons dit clairement qu'il serait disposé à se rendre".

Le docteur Murray a toujours reconnu qu'il avait administré à Michael Jackson, quelques heures avant sa mort, l'anésthésiant propofol à l'origine du décès. Mais selon lui, il avait administré le puissant médicament à la demande insistante du "roi de la pop", qui l'utilisait comme somnifère.

Le site spécialisé dans la vie des célébrités TMZ.com, qui avait été le premier à révéler la mort de Michael Jackson, assurait jeudi que le docteur Murray serait inculpé d'homicide involontaire vendredi.

Citant des sources policières, TMZ.com précise que le médecin se présenterait de lui-même à la police de Los Angeles (LAPD), avant d'être présenté devant la justice à 1H30 locale (21H30 GMT).

L'avocat de la famille Jackson, Brian Oxman, avait estimé pour sa part, mercredi sur la chaîne américaine CBS, que "la simple pensée" d'une inculpation pour homicide involontaire était "atterrante".

"C'est juste une gifle et une tape sur le poignet, car nous savons que Michael Jackson était en danger d'être mis à genoux, conduit à la mort par la consommation de ces médicaments", avait-il déclaré.

Le comportement du Docteur Murray "a atteint un tel niveau d'inconscience qu'on pourrait dire que c'était un meurtre au second degré, car il savait ce qu'il faisait", avait-il ajouté.

L'institut médico-légal de Los Angeles avait établi que le propofol, un puissant anesthésiant normalement réservé au milieu hospitalier, était à l'origine de la mort du chanteur.

Michael Jackson est mort le 25 juin à Los Angeles, à l'âge de 50 ans, d'un arrêt cardiaque consécutif à une surdose de médicaments, vingt minutes après avoir reçu l'injection de propofol, alors que le docteur Murray s'était absenté quelques instants.

Selon ses propres déclarations à la police, le docteur Murray s'est rendu compte à son retour que le chanteur ne respirait plus, mais a attendu plus d'une heure avant d'appeler les secours.
 

Première publication : 05/02/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Spéculations autour d'une inculpation pour homicide involontaire du docteur de Michael Jackson

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)