Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux objets intelligents

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Real Madrid – Bayern Munich, duel de géants en demi-finale

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l'incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

EUROPE

L'Allemagne souhaite une armée européenne contrôlée par le Parlement

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/02/2010

L'idée a été proposée par le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle lors de la 46e Conférence sur la sécurité de Munich. Pour lui, il s'agit de poursuivre la politique de défense commune promue par le traité de Lisbonne.

AFP - Le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle s'est fixé samedi à Munich, comme "objectif à long terme", la "mise sur pied d'une armée européenne sous plein contrôle parlementaire".

"L'objectif à long terme est la mise sur pied d'une armée européenne sous plein contrôle parlementaire", a-t-il déclaré devant la 46e Conférence sur la sécurité de Munich.

"L'UE doit assumer son rôle politique en tant qu'acteur mondial" et "réagir de manière souple et rapide" aux crises internationales, a-t-il souligné. "Nous voulons une gestion de crise européenne forte", a martelé M. Westerwelle.

Selon lui, le traité de Lisbonne a "ouvert un nouveau chapitre" d'une Union européenne "plus démocratique et parlementaire" mais "ne constitue pas une fin mais un début".

"Ce traité dessine une politique de sécurité et de défense commune" et "le gouvernement fédéral (allemand) veut poursuivre sur cette voie", a-t-il insisté.

M. Westerwelle s'exprimait en présence de la Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères Catherine Ashton, qui s'est jusqu'à présent montrée réservée et discrète sur les développements futurs de l'Europe de la défense.

La principale innovation du traité de Lisbonne en matière de défense est la possibilité de créer des "coopérations structurées permanentes" entre plusieurs pays pionniers sur des domaines militaires particuliers sans que l'unanimité des 27 ne soit requise.

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi avait également défendu, le 1er décembre, devant le premier président permanent du Conseil européen, le Belge Herman Van Rompuy, l'idée d'une "défense commune européenne", demandant à ce qu'elle figure en bonne place dans les projets de sa présidence.

Première publication : 06/02/2010

  • UNION EUROPÉENNE

    Les eurodéputés ne sont pas tendres avec Catherine Ashton

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    En rappelant sa position sur Jérusalem, l'UE veut jauger l'influence de sa diplomatie à l'étranger

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)