Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Une enquête sur les dessous de la guerre économique et de l’hyper concurrence. Le dimanche à 23h15.

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Dernière modification : 11/02/2010

Subventions publiques : des euros plein les ailes !

C'est bien connu... Même à l’heure de la mondialisation libérale, l’argent public n’a pas d’odeur. Plusieurs millions d’euros d’argent publique sont investis pour chaque nouvelle usine de construction aéronautique qui ouvre dans le monde. Et pourtant, les grands constructeurs ne cessent de se mener une guerre juridique, souvent devant l’OMC, pour aides publiques illégales.

Belfast, le 17 novembre 2009. Le constructeur canadien Bombardier inaugure une nouvelle usine de construction d’ailes pour sa dernière création : le C-Series. Cet avion, avec une capacité de 100 à 150 places, vise un autre marché que celui accaparé par les géants Airbus et Boeing : celui du transport régional, resté dynamique malgré la crise. Représenté par Arlene Forster, ministre des entreprises, le gouvernement nord-irlandais est au rendez-vous pour cette inauguration. Il a été présent à chaque étape de l’histoire de Bombardier en Irlande.

Ce sont plus de 140 millions d’euros qui été ont versés à bombardier, en plusieurs paliers, depuis 1989. Prêts ou subventions, le gouvernement ne recule devant rien pour s’assurer que le constructeur canadien ne quittera pas le sol irlandais. A la clef : plusieurs milliers d’emplois et une valorisation du secteur industriel local.

Ce système de subventions est bien implanté, Boeing et Airbus en profitent depuis plus d’une dizaine d’années. Il semble peu probable que ce modèle change. Selon Jean Marc Thouvenin, auteur d’un ouvrage sur la question, le secteur aéronautique est tout simplement trop coûteux pour fonctionner sans l’aide de fonds publics.

Des contentieux sont pourtant continuellement portés devant l’OMC ou encore la commission Européenne ; chaque constructeur contestant la légitimité de la subvention accordée au concurrent. Une plainte contre Airbus déposé par Boeing est toujours en cours de traitement par l’OMC. Elle pourrait sanctionner le constructeur européen selon un rapport préliminaire. Airbus a également déposé plainte contre Boeing pour les mêmes raisons. Mais alors que la crise a poussé des Etats à injecter des millions dans leurs secteurs bancaires ou automobiles, les organismes ont tendance à réfléchir deux fois avant de condamner l'octroi d'aides publiques.
 

Une enquête de Jérôme Bonnard, Mounia Ben Aïssa, Maud Jullien et Ali Laïdi.

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/04/2016 economie

Les Fintech bousculent le monde de la finance

Les Fintech débarquent ! Ces start-up spécialisées dans les produits financiers viennent concurrencer les acteurs traditionnels, essentiellement les banques et les assurances....

En savoir plus

21/01/2016 évasion fiscale

Evasion fiscale : les stratégies de certaines multinationales

Payer moins d'impôts en exploitant les failles du droit fiscal international. McDonald's, Starbucks, Facebook, Google ou encore Amazon le font. Ces multinationales sont dans le...

En savoir plus

02/08/2015 Yoga

Le yoga, nouvelle arme d'influence

"Intelligence économique" se penche sur la manière dont le Premier ministre indien utilise le yoga comme outil d’influence et de pouvoir.

En savoir plus

19/07/2015 economie

Fab Lab : retour à l'âge du "faire"

Attention, la révolution Fab Lab débarque ! Fab Lab pour laboratoire de fabrication. Dans ces lieux, chacun est invité à fabriquer ce qui lui passe par la tête...

En savoir plus

05/07/2015 Histoire

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

Avant d'être prise d'assaut chaque année par des millions de touristes qui admirent sa splendeur, la Cité des Doges était réputée pour semer la terreur commerciale dans toute la...

En savoir plus