Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

LES OBSERVATEURS S'ENGAGENT : METTRE EN AVANT LES ACTIONS POSITIVES

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 1)

En savoir plus

Sports

Les Saints de la Nouvelle-Orléans remportent le 44e Superbowl

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/02/2010

Les Saints de la Nouvelle-Orléans ont remporté in extremis, dimanche soir, la première finale du championnat de football américain de leur histoire, face aux Colts d'Indianapolis (37-17).

AFP - Les Saints de La Nouvelle-Orléans ont remporté pour la première fois le Superbowl, finale de la Ligue professionnelle de football américain (NFL), en battant les Colts d'Indianapolis (31-17) dimanche à Miami.

La franchise de Louisiane, qui existe depuis 43 ans, n'avait jamais atteint le Superbowl alors que la dernière victoire des Colts remontaient à 2007.

Les Saints ont bâti leur succès à six minutes de la fin du match en prenant l'avantage au score pour la première fois grâce à un touchdown de Jeremy Shockey sur une passe courte du quaterback Drew Brees (24-17).

Deux minutes plus tard, une interception de la défense de La Nouvelle-Orléans sur une passe pourtant précise du quaterback d'Indianapolis Peyton Manning a scellé le sort du 44e Superbowl de l'histoire.

Tracy Porter a intercepté le ballon à 74 yards de la ligne d'en-but Indianapolis pour s'en aller marquer le touchdown final (31-17).

Les Colts n'ont pas su combler leur retard lors des trois dernières minutes de jeu, échouant à seulement 3 yards de la ligne d'en-but des Saints.

Le quaterback des Saints Drew Brees a été l'homme du match avec 32 passes réussies sur 39 tentées pour 288 yards gagnés, dont 2 passes pour touchdown. Manning n'a pas démérité avec 31 passes réussies sur 45 tentées pour 333 yards gagnés, dont 1 pour touchdown. Mais sa passe interceptée a été cruciale.

Les Saints, menés 10 à 0 après le premier quart temps, ont également été mis sur la voie de la victoire par leur botteur, Garrett Hartley, qui a marqué trois coups de pied, dont deux de plus de 40 yards (plus de 36 mètres).
 

Première publication : 08/02/2010

COMMENTAIRE(S)