Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Des patrons allemands veulent embaucher les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

France : une rentrée politique avec 2017 en ligne de mire (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France : une rentrée politique avec 2017 en ligne de mire (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Chantage contre le roi du Maroc : 2 journalistes français arrêtés

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 10/02/2010

Pour ceux qui ne peuvent pas voir Sarkozy en peinture…

L’exposition des tableaux de Pal Sarkozy, le père du président, ne vous plaira pas si vous ne pouvez pas encadrer le locataire de l’Elysée. Pour les autres, les photos des œuvres de Pal sont dans la presse ce matin. A voir aussi : Garde à vue à 14 ans ; Manuel du parfait manifestant iranien… MERCREDI 10 FEVRIER.

 

On parle peinture aujourd’hui à la Une d’Aujourd’hui en France, l’édition nationale du Parisien. Pal Sarkozy, le père du président de la République expose une série de tableaux à Budapest, et exposera ensuite à Paris.
 
On savait que ces œuvres de Pal Sarkozy existaient, on en a maintenant les photos : certains tableaux représentent son fils et sa belle-fille Carla. Celles exposées en ce moment en Hongrie sont vendues entre 3 000 et 14 000 €.
 
Aujourd’hui en France décrit une de ces œuvres : « Dans une tapisserie de grandes dimensions, Pal Sarkozy montre ainsi la première dame, sa belle-fille, assise sur un piano, grattant sa guitare, tandis que le chef de l'Etat apparaît dans une sorte d'éclaté, assis à son bureau. »
 
 «Il y a une rose posée sur le clavier, note l'artiste dans sa description de l'œuvre, comme symbole de l'ouverture de Nicolas vers la gauche, mais aussi comme emblème de l'amour». Cette création était le cadeau de mariage de son auteur à celle qu'il qualifie de «fille adorable».
 
Et Aujourd’hui en France poursuit : « Un autre portrait montre Nicolas Sarkozy avec la Légion d'honneur en guise de boucle d'oreille, un cadeau du père à son fils après la victoire à l'élection présidentielle en mai 2007. »
Ces œuvres seront visibles à Paris à partir du 24 avril à l’espace Cardin
 
Il est aussi question d’art dans le Figaro, avec une tribune de Jean Louis Harouel, Professeur à l’université Paris II : « Jusqu’où peut aller l’« art contemporain » ?
 
Le débat ne concerne pas les œuvres de Pal Sarkozy, mais celles de Christian Boltanski, exposées en ce moment au grand palais à Paris. Un amoncellement de vêtements usagés qui a choqué une partie du public, si bien que le Parisien en avait fait sa une il y a quelques jours, avec ce titre : « L’art contemporain peut-il tout se permettre ? »
 
La tribune du Figaro commente : L’artiste contemporain « bénéficie d’une sacralisation délirante, car il est considéré – et c’est le premier de ces dogmes – comme un être prodigieux en prise directe avec le divin ou avec les grandes forces cosmiques, que son génie rend capable d’accéder à des réalités transcendantes et de révéler des vérités décisives sur l’homme et sur le monde, voire d’exercer un pouvoir magique. »
 
« Fort de cette stature surhumaine, le soi-disant artiste refuse tout contrôle humain sur ce qu’il fait, se construisant ainsi un pouvoir despotique. »
 
 
 
Retrouvez les autres articles cités dans cette revue de presse en cliquant sur les liens suivants :
 
La jeunesse gardée à vue, Libération
 
Le scandale des PV impayés, France Soir
 
La voix de Philippe Séguin résonne encore… L’Est Républicain
 
L’Iran à la Une, La Croix
 
Pourquoi la politique des sanctions marche aussi mal, Le Monde
 
Manuel du parfait manifestant iranien, Lemonde.fr
 
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier.
 
 

Retrouvez tous les matins en direct sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, à 6h23 et 7h10 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Stanislas DE SAINT HIPPOLYTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

28/08/2015 Revue de presse française

L'affaire troublante des journalistes français "soupçonnés d'avoir fait chanter le roi du Maroc"

Au menu de cette revue de presse française, vendredi, l'affaire troublante des deux journalistes français soupçonnés d'avoir fait chanter le roi du Maroc, mais aussi le "camion...

En savoir plus

27/08/2015 Revue de presse internationale

"Mort en direct"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 27 août, l’assassinat de deux journalistes américains en direct à la télévision, par un de leur ex-collègue, la révolte des...

En savoir plus

27/08/2015 Revue de presse française

"La doctrine de la goutte d'eau"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 27 août, l’arrivée de dizaines de milliers de migrants venus de Syrie et d’Irak en Europe, le marathon de la présidentielle, et...

En savoir plus

26/08/2015 Revue de presse internationale

"Nous avons trop de choses"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 26 août, la tentative des autorités chinoises pour relancer la machine après le "lundi noir" de la Bourse de Shanghaï,...

En savoir plus

26/08/2015 Revue de presse française

"Petits poissons et mailles du fichier"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 26 août, la mise en examen d’Ayoub El Khazzani, dont l’intention de commettre un «véritable carnage» dans le Thalys serait...

En savoir plus