Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar, l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

Asie - pacifique

Dans l'Helmand, l'Otan tente de convaincre les habitants avant de lancer une vaste offensive

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/02/2010

Une vaste offensive des forces de l'Otan et de l'armée afghane contre Marjah, dans la province du Helmand, principal fief des Taliban dans le pays, est "imminente". Les habitants ont reçu des tracts leur demandant de ne pas aider les insurgés.

AFP - Les forces afghanes et internationales qui préparent une offensive annoncée depuis une dizaine de jours contre un bastion des talibans dans le sud de l'Afghanistan, ont prévenu vendredi les habitants qu'il ne fallait pas aider les insurgés, selon des sources officielles.

"Des tracts ont été largués sur Marjah avec le message suivant: n'abritez pas les talibans, interdisez-leurs vos propriétés, les troupes arrivent pour vous aider, nous apportons la paix, vivez en paix et confortablement", a déclaré le porte-parole du gouverneur de la province de Helmand, Daud Ahmadi.

Le même message a été diffusé sur les ondes des radios locales, a-t-il ajouté.

Des Marines américains, qui forment la grande majorité des troupes ayant pris position autour de Marjah, diffusent des messages similaires au moyens de hauts-parleurs depuis la périphérie de cette bourgade du Helmand, a témoigné un photographe de l'AFP qui les accompagne.

Depuis près de deux semaines, Kaboul, la force internationale de l'Otan (Isaf) et l'armée américaine annoncent une vaste offensive "imminente" contre Marjah, un des bastions des talibans au sein d'une province de Helmand qui est leur principal fief dans le pays.

Entre 300 et 500 familles --soit 2.000 à 3.500 personnes sur les quelque 80.000 habitants-- ont quitté la zone ces derniers jours, selon les autorités provinciales.

Les troupes de la coalition internationale et afghane encerclent Marjah mais n'ont pas encore pénétré dans la ville, a précisé M. Ahmadi.

Les talibans ont averti jeudi qu'ils riposteraient d'actions de guérilla et de harcèlement qui leur ont permis d'intensifier considérablement leur insurrection ces deux dernières années et de tuer un nombre sans cesse croissant de soldats étrangers.

Comme lors de précédentes offensives alliées dans le Helmand ou ailleurs, lorsqu'ils n'ont jamais résisté frontalement, les insurgés auront recours aux engins explosifs artisanaux et aux mines, mais aussi à des attaques sporadique selon la tactique du "hit-and-run" (frapper et s'enfuir), a assuré leur porte-parole Yousuf Ahmadi.

Première publication : 12/02/2010

  • FRANCE - AFGHANISTAN

    Visite surprise de François Fillon à Kaboul

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Taliban refusent la main tendue du président Hamid Karzaï

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)