Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Amériques

L'enseignante qui a ouvert le feu dans une université d'Alabama a été inculpée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/02/2010

Amy Bishop Anderson, l'enseignante en biologie de 45 ans qui est accusée d'avoir tué trois personnes lors d'une fusillade dans son université de l'Alabama, a été inculpée de meurtres.

AFP - L'enseignante américaine soupçonnée d'avoir tué trois personnes vendredi au cours d'une fusillade dans une université de l'Alabama, en réaction au fait qu'elle ne serait pas titularisée, a été inculpée samedi de meurtres, a-t-on appris de source judiciaire.

Amy Bishop Anderson, 45 ans, mère de quatre enfants, a été également inculpée pour avoir blessé trois personnes, a déclaré le procureur Rob Broussard à la presse à Huntsville.

La police a précisé que la meurtrière présumée avait utilisé une arme de calibre 9 mm, découverte dans les toilettes pour dames.

Bishop a été filmée au moment de son arrestation par la chaîne WHNT-TV alors qu'elle montait dans une voiture de police, déclarant, en état de choc: "Il ne s'est rien passé. C'est impossible. Ils sont toujours en vie".

Le président de l'université, David Williams, a fait part samedi à l'AFP de sa stupeur, déclarant que sa première réaction avait été de dire: "Cela n'a pas pu arriver. C'est incompréhensible". L'université, a-t-il ajouté, interdit les armes sur le campus.

L'enseignante a ouvert le feu au cours d'une réunion dans le département de biologie, en réaction au fait qu'elle n'obtiendrait pas sa titularisation, alors qu'elle travaillait pour l'université depuis 2003, a rapporté la chaîne de télévision locale WAFF, citant un responsable de la police.

M. Williams a affirmé que Bishop avait été informée il y a plusieurs mois qu'elle ne serait pas titularisée.

"Il n'y a rien d'inhabituel à ce qu'un professeur soit employé six ans avant qu'une décision finale soit prise" concernant sa titularisation, a-t-il souligné.

Cette fusillade est la dernière en date d'une longue série dans des établissements scolaires aux Etats-Unis. La fusillade la plus meurtrière de l'histoire du pays s'est déroulée dans une université de Virginie (est) lorsque, le 16 avril 2007, un étudiant avait tué 32 personnes sur le campus de Virginia Tech avant de se donner la mort.

Première publication : 14/02/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Trois personnes tuées dans une fusillade à l'université d'Alabama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)