Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac: le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne de retour à Ouagadougou affirme vouloir rester au Burkina Faso

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Imany, une chanteuse de cœur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Iran : que reste-t-il de l’héritage de Khomeini ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : retour à Kasserine, épicentre de la contestation en Tunisie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Liban cherche président... depuis près de deux ans

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Bert Koenders : "Il y a un manque de solidarité entre les Européens à propos des migrants"

En savoir plus

Amériques

Une centaine de casseurs mettent à sac l'artère la plus fréquentée de Vancouver

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/02/2010

La police de Vancouver a arrêté sept personnes parmi la centaine de casseurs qui ont brisé des vitrines et agressé des passants, dans l'une des artères les plus fréquentées de la ville canadienne qui accueille les Jeux olympiques d'hiver.

AFP - Une centaine de casseurs de la mouvance anarchiste, habillés de noir et le visage masqué, ont brisé des vitrines et agressé des passants samedi dans une rue commerçante de Vancouver, en marge des jeux Olympiques d'hiver, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les incidents se sont produits dans l'une des artères les plus fréquentées du centre ville: certains des casseurs armés de bâtons ont cherché à détruire voitures, commerces et mobilier urbain. La police a saisi également un marteau et une chaîne de vélo sur deux des casseurs.

Selon les témoignages recueillis sur place, les activistes ont lancé des distributeurs de journaux sur les vitrines des magasins, notamment celles du centre commercial qui héberge la boutique officielle olympique des Jeux de Vancouver. Les manifestants ont tagué sur leurs passage des signes anarchistes sur les voitures et les bus, et fracassé des parcmètres à coup de bâtons.

La police de Vancouver est intervenue en nombre pour suivre et maîtriser les activistes qui ont cherché à provoquer et parfois à affronter les forces de l'ordre.

Sept personnes ont été arrêtées et seront poursuivis pour agression et possession d'armes dangereuses. La police de Vancouver ne fait état d'aucun blessé parmi la population, la police et les manifestants, mais des témoins affirment avoir vu les activistes donner des coups de poing à deux passants.

Selon la police, ces activistes utilisent une tactique radicale appelée Black Bloc, et estime que de nombreux éléments viennent d'ailleurs au Canada et des Etats-Unis.

Ces hommes en noir s'étaient mêlés plus tôt dans la matinée à une manifestation anti-olympique et anti-globalisation.

"Des éléments criminels ont cherché à dominer la manifestation", a déclaré l'officier en chef de la police de Vancouver, Jim Chu, lors d'une conférence de presse donnée en centre-ville peu après les événements.

Les manifestants se sont dispersés dans la ville, mais prévoyait une nouvelle action en fin de journée.
 

Première publication : 14/02/2010

COMMENTAIRE(S)