Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

  • En direct : une élection jouée d'avance en Algérie ?

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : accrochages dans l'Est, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

Amériques

La participation d'une fillette de 7 ans au carnaval de Rio suscite l'émoi au Brésil

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/02/2010

Impressionnée par la marée humaine qui l'entourait, une reine de carnaval âgée de 7 ans a éclaté en sanglots devant les objectifs des caméras. Une association de défense des droits des enfants entend porter l'affaire devant la justice.

REUTERS - En larmes, une fillette de sept ans a conduit le défilé du carnaval de Rio dimanche soir, déclenchant un vaste débat dans tout le Brésil sur l’opportunité de faire participer des enfants à une manifestation symbole d’hédonisme et de sexualité.

Pressée par une marée de photographes et de cameramen, Julia Lira a éclaté en sanglots au départ du défilé, dont elle était la reine dans le Sambadrome de Rio de Janeiro.

“Elle a pleuré parce qu’il y avait beaucoup de gens qui l’entouraient, a expliqué son père Marco, président de l’école de samba de Viradouro, qui a tenu la main de sa fille afin qu’elle termine le défilé.

Le rôle de reine de défilé est généralement tenu par un mannequin célèbre ou une star des feuilletons télévisés, et le choix d’une fillette a provoqué à la fois critiques et rappels historiques.

"Je suis contre, elle est trop jeune. Ce n’est pas la place d’une enfant de sept ans", estime ainsi Luis Paulo, 22 ans, avant de défiler avec son costume tout en argent et en plumes.

Une association de défense des droits des enfants a contesté devant la justice la participation de Julia au défilé, mais un juge a donné son feu vert à la dernière minute.

Les spécialistes du carnaval de Rio rappelent que le sexualisation des reines de défilé est un phénomène relativement récent et que les enfants ont traditionnellement joué un rôle dans la manifestation.

Certains diront que Julia n’était pas dimanche soir la plus jeune participante au défilé.

Enceinte de quatre mois, Adriane Galisteau a reçu l’autorisation de son médecin pour se joindre à la danse de son école de samba d’Unidos da Tijuca.

“L’émotion est encore plus forte. J’ai toujours pensé qu’un jour je défilerai enceinte”, a déclaré cette animatrice de télévision dont, nous dit-on, la collection de bikinis compte plus d’un millier d’exemplaires.

 

Première publication : 15/02/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)