Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Une bousculade fait 34 morts à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

Amériques

La participation d'une fillette de 7 ans au carnaval de Rio suscite l'émoi au Brésil

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/02/2010

Impressionnée par la marée humaine qui l'entourait, une reine de carnaval âgée de 7 ans a éclaté en sanglots devant les objectifs des caméras. Une association de défense des droits des enfants entend porter l'affaire devant la justice.

REUTERS - En larmes, une fillette de sept ans a conduit le défilé du carnaval de Rio dimanche soir, déclenchant un vaste débat dans tout le Brésil sur l’opportunité de faire participer des enfants à une manifestation symbole d’hédonisme et de sexualité.

Pressée par une marée de photographes et de cameramen, Julia Lira a éclaté en sanglots au départ du défilé, dont elle était la reine dans le Sambadrome de Rio de Janeiro.

“Elle a pleuré parce qu’il y avait beaucoup de gens qui l’entouraient, a expliqué son père Marco, président de l’école de samba de Viradouro, qui a tenu la main de sa fille afin qu’elle termine le défilé.

Le rôle de reine de défilé est généralement tenu par un mannequin célèbre ou une star des feuilletons télévisés, et le choix d’une fillette a provoqué à la fois critiques et rappels historiques.

"Je suis contre, elle est trop jeune. Ce n’est pas la place d’une enfant de sept ans", estime ainsi Luis Paulo, 22 ans, avant de défiler avec son costume tout en argent et en plumes.

Une association de défense des droits des enfants a contesté devant la justice la participation de Julia au défilé, mais un juge a donné son feu vert à la dernière minute.

Les spécialistes du carnaval de Rio rappelent que le sexualisation des reines de défilé est un phénomène relativement récent et que les enfants ont traditionnellement joué un rôle dans la manifestation.

Certains diront que Julia n’était pas dimanche soir la plus jeune participante au défilé.

Enceinte de quatre mois, Adriane Galisteau a reçu l’autorisation de son médecin pour se joindre à la danse de son école de samba d’Unidos da Tijuca.

“L’émotion est encore plus forte. J’ai toujours pensé qu’un jour je défilerai enceinte”, a déclaré cette animatrice de télévision dont, nous dit-on, la collection de bikinis compte plus d’un millier d’exemplaires.

 

Première publication : 15/02/2010

COMMENTAIRE(S)