Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Manchester prise pour cible"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

LE DÉBAT

Donald Trump au Proche-Orient : quels enjeux ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mise à mort du cerf sacré" : Cannes plonge dans le drame

En savoir plus

FOCUS

Les "virus guérisseurs", un espoir dans la lutte contre les "superbactéries"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à Jérusalem : beaucoup d'attente"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce et ses créanciers proches d'un accord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Législatives : la campagne commence"

En savoir plus

Sports

Un Lyon affaibli rencontre le Real dans un classique européen

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 16/02/2010

Parfum de retrouvailles ce soir en huitième de finale de Ligue des Champions : Benzema retrouve son ancien club, Lyon, sous les couleurs du Real. Et David Beckham affronte Manchester United, le club qu'il a quitté en 1999.

Lyon-Real Madrid, au stade Gerland (20h45 GMT+1)

Pour la première fois depuis son départ de l’Olympique Lyonnais (OL), Karim Benzema retrouvera le stade Gerland. Mais cette fois-ci sous les couleurs de son nouveau club, le Real Madrid. Souffrant aux abducteurs depuis le 9 février, "Benzegol" n’a pu disputer le match du week-end face à Xerez (large victoire du Real, 3-0).

L’ancien attaquant star de l’OL ne désespère toutefois pas de retrouver ces anciens coéquipiers, ce mardi. "On va voir qui l’entraîneur va mettre en place, en tout cas je me tiens prêt. Après, que ce soit d’entrée de jeu ou à 30 minutes de la fin, je sais que je vais faire un très bon match", a-t-il déclaré, dimanche, au micro de la radio française RTL.

Il faut dire que ces derniers temps Manuel Pellegrini, le coach des Merengue, lui a préféré le très efficace Gonzalo Higuain (12 buts en 16 matchs). Un choix que le technicien madrilène pourrait une fois de plus assumer même si l’Argentin n’a pas vraiment impressionné face à Xerez. On image mal en tout cas Pellegrini se passer des services de la paire motrice Cristiano Ronaldo-Kaka, décisive samedi, pour essayer de se hisser en quarts de finale de la Ligue des champions, phase que les Madrilènes n’ont plus disputée depuis 2004.

Côté lyonnais, on vise au mieux un nul. Interrogé par le quotidien "Le Progrès", le défenseur brésilien Cris espère un 0-0 qui obligera "le Real à se découvrir au retour". Un objectif qui s’annonce difficile à réaliser au vu des dernières prestations lyonnaises, plutôt ternes, en Ligue 1 : deux défaites, un nul et deux victoires arrachées dans la douleur face au Paris-Saint-Germain (2-1) et à Lens (1-0). Encore une fois, Lisandro Lopez, meilleur buteur et meilleur passeur de Lyon, sera la clé de voûte d’un groupe toujours en quête d’une dynamique. Entre le sauveur potentiel d’un Lyon en perdition et l’enfant chéri d’un temps révolu, Gerland devra faire son choix.


Milan AC-Manchester United, à San Siro (20h45 GMT+1)

Leonardo le sait. Son équipe ne devra prendre aucun but lors de ce match aller contre Manchester United, qui compte dans ses rangs le pire cauchemar des défenses, Wayne Rooney, meilleur buteur de Premier League avec 21 réalisations mais toujours en quête d'un premier but en C1 cette saison. Une performance qui a fait dire à David Beckham que le jeune Mancunien lui faisait penser au Ballon d’or 2005, Ronaldhino, son coéquipier au sein du Milan AC.

"Beck" qui débutera sans doute la rencontre sur le banc, a avoué être très "ému" de retrouver son ancien club pour la première fois depuis qu’il a quitté Old Trafford en 1999 pour rejoindre le Real Madrid. Mais au-delà des retrouvailles, le "Spice boy", qui est arrivé au Milan à l’intersaison, a promis que ses coéquipiers et lui feront tout "pour faire perdre" les Anglais.

Pour son déplacement à San Siro, Alex Ferguson devra faire sans Ryan Giggs, blessé au bras, et le défenseur serbe Nemanja Vidic, touché à la jambe. Le Brésilien Anderson, en froid avec l’entraîneur, est encore une fois hors jeu. Sir Alex aura donc le choix entre Jonathan Evans ou Wesley Brown pour renforcer l'axe défensif.

Leonardo devra quant à lui se dispenser de Marco Borriello et Gianluca Zambrotta. En revanche, le retour de blessure du jeune Brésilien Alexandre Pato est plutôt de bon augure pour les Milanais.

Première publication : 16/02/2010

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Bordeaux savoure, l'OL trinque

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Lyon reste deuxième du groupe E, l'Inter et le Barça se qualifient

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)