Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Le Vatican durcit le ton sur les affaires de pédophilie

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Amara MAKHOUL-YATIM

Dernière modification : 17/02/2010

Face au scandale de pédophilie qui éclabousse l'Église irlandaise, Benoît XVI, qui a convoqué 24 évêques irlandais, dénonce un "échec des autorités". Les spécialistes évoquent "une politique de tolérance zéro" du Vatican sur le sujet.

Le pape Benoît XVI a dénoncé "l'échec des autorités de l'Église irlandaise pendant des années pour agir avec efficacité face à ces cas d'abus sexuels sur des jeunes".

Procédure exceptionnelle, le Saint-Père a convoqué cette semaine les 24 évêques d’Irlande au Vatican pour évoquer, durant trois séances, l’avenir de l’Église catholique d’Irlande. Il les a exhortés à combattre par des mesures "concrètes" ce qu’il a qualifié de "crime odieux".

L’Église irlandaise fait son mea culpa

"C’est une réunion très grave, il y a un degré de gravité tel que le Pape convoque tous les évêques d’un pays !", explique, sur France 24, Jean-Marie Guénois, rédacteur en chef adjoint chargé de la religion du Figaro.

De leur côté, les évêques irlandais qui ont reconnu les faits et ont exprimé leurs regrets devant la presse se sont engagés à "coopérer avec la justice" de leur pays.

Publié en novembre dernier, un rapport de la commission Murphy a révélé que la hiérarchie catholique irlandaise avait dissimulé des centaines de viols d'enfants ou autres sévices commis par des prêtres dans l'archidiocèse de Dublin entre 1975 et 2004.

Ses auteurs accusent l'Église d'avoir caché "de manière obsessionnelle" ces cas d'abus sexuels. À la suite de ces révélations, quatre évêques ont présenté leur démission. Une seule a, jusqu'ici, été acceptée par le pape, celle de Mgr Donald Murray, ancien évêque de Limerick et évêque auxiliaire de Dublin de 1982 à 1996.

Lettre au peuple irlandais

L’attitude de Benoît XVI marque un véritable changement par rapport aux traditionnelles positions du Vatican. "En dix ans, la culture ecclésiale sur le sujet a totalement changé. Jusque-là, on couvrait ces affaires", remarque Jean-Marie Guénois. "Beaucoup d’évêques ont été mis en cause pour avoir couvert des prêtres pédophiles, pour les avoir déplacés sans prévenir la paroisse suivante".

Pour Jean Duchesnes, conseiller de l'Archevêque de Paris, plus qu’un changement de ton, il s’agit "d’un changement radical de politique, d’une politique de tolérance zéro". "Le pape veut jeter toute la lumière sur les affaires du passé même si dans un premier temps l’image de l’Église est salie", explique-t-il sur l’antenne de France24. Selon lui, "Benoît XVI est décidé à ne pas lésiner car la vérité n’a pas de prix. Il est prêt à le payer, pour que les gens puissent avoir confiance".

De plus, Benoît XVI doit prochainement adresser une lettre au peuple irlandais à ce sujet. Il s’agira du premier document signé de la main d’un pape consacré exclusivement à la pédophilie.

Mais la déception reste grande du côté des associations de soutien aux victimes. Certaines regrettent que ces réunions entre le pape et les évêques n'aient pas débouché sur une reconnaissance de la responsabilité du Vatican dans ce scandale.

Plusieurs associations de victimes ont l'intention de réclamer des dédommagements financiers, ce qui pourrait plonger l'Église irlandaise dans une grave crise financière. Aux Etats-Unis, où un scandale du même ordre a éclaté en 2002, sept diocèses ont fait faillite.

Première publication : 17/02/2010

  • VATICAN

    Face au scandale pédophile irlandais, le pape veut "restaurer la crédibilité morale"

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Le pape reçoit l'Église irlandaise après le scandale des prêtres pédophiles

    En savoir plus

  • IRLANDE

    L'Église catholique accusée d'avoir couvert des actes de pédophilie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)