Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

Economie

Toyota annonce plusieurs mesures destinées à restaurer son image

Vidéo par Karim HAKIKI , Florence VILLEMINOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/02/2010

Alors que sa société est dans la tourmente depuis le rappel de près de 9 millions de véhicules, le PDG du constructeur japonais Toyota a annoncé un ensemble de décisions destinées à restaurer l'image de la firme auprès de sa clientèle.

AFP - Le PDG du premier constructeur d'automobiles mondial, le japonais Toyota, a annoncé mercredi un ensemble de décisions destinées à améliorer la qualité de ses voitures et à rassurer ses clients affolés par le rappel de près de 9 millions de véhicules dans le monde.
   
Le patron du groupe, Akio Toyoda, qui donnait sa troisième conférence de presse en quelques jours, a également déclaré qu'il ne se rendrait pas en personne à une audition le 24 février à la Chambre des représentants des Etats-Unis, tout en assurant qu'il n'avait nullement l'intention de fuir ses responsabilités.
   
C'est le président de la filiale nord-américaine du groupe, Yoshimi Inaba, qui se présentera devant les parlementaires pour répondre à leurs questions pressantes, "car il est au courant de tous les détails sur place", a justifié Akio Toyoda. Ce dernier envisage néanmoins de se rendre aux Etats-Unis début mars.
   
Simultanément, le groupe Toyota va se doter d'un haut responsable qualité dans chaque principale zone géographique mondiale "afin de rendre l'entreprise plus réactive" aux remarques des clients. Il veut faire remonter plus rapidement les observations des consommateurs et les traduire en actes.
   
"Nous voulons être capables de mener une inspection sur place dans les 24 heures pour chaque incident ou soupçon de dysfonctionnement constaté", a assuré le groupe dont la réputation d'excellence a fortement souffert ces dernières semaines.
   
Un comité de suivi global de la qualité va en outre être installé, qui sera présidé par M. Toyoda en personne et contrôlé par des experts indépendants.
   
Le groupe, qui proclame que le client et sa sécurité constituent ses priorités, a aussi indiqué qu'il allait procéder à des modifications techniques.
   
Il va notamment doter tous ses nouveaux modèles d'un système qui coupera le moteur lorsque les pédales de freins et d'accélérateur seront simultanément enfoncées. Il veut ainsi éviter des augmentations de vitesse soudaines non intentionnelles qui seraient à l'origine de plusieurs accidents mortels aux Etats-Unis.
   
Toyota a également indiqué avoir mandaté un organisme indépendant pour procéder à de nouveaux contrôles techniques sur les systèmes de gestion des commandes des gaz. Les résultats de cette expertise seront divulgués, a promis le constructeur.
   
Toyota a pris ces dispositions nouvelles à la suite de divers vices concernant des pédales d'accélérateur sur plusieurs types de véhicules.
   
Il a aussi déploré plusieurs cas de comportement étrange du système de freinage des récentes générations de voitures hybrides Prius, Sai et Lexus HS250h, un coup dur pour ces modèles à double motorisation (essence + électricité), cruciaux dans sa gamme.
   
Toyota a cependant réitéré sa foi dans ces véhicules moins polluants, assurant qu'ils restent au coeur de sa stratégie pour l'avenir.
   
Il s'est en outre dit déterminé à être transparent en cas de soucis sur ses véhicules.
   
Les dirigeants du groupe ont d'ailleurs avoué mercredi qu'une enquête interne était en cours au sujet d'un possible défaut de la direction assistée des modèles Corolla.
   
Compte tenu de la rafale de soucis qui l'accablent, Toyota se voit in fine contraint appliquer une des règles-clefs de sa méthode: ne pas produire plus que ne le souhaite le marché.
   
"Nous avons suspendu des ventes, donc nous ajustons le volume de production. Notre philosophie est de produire ce que nous pouvons vendre et de vendre au consommateur ce dont il a besoin", a justifié M. Toyoda.
   
Le groupe avait déjà annoncé mardi un ralentissement des chaînes d'assemblage touchant des usines aux Etats-Unis et en Europe.

Première publication : 17/02/2010

  • AUTOMOBILE

    Toyota rappelle près de 10 000 pick-up vendus sur le marché nord-américain

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Toyota contraint de rappeler près de 400 000 voitures dans le monde

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Après la Prius, Toyota pourrait aussi rappeler des Sai et des Lexus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)