Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Afrique

Une dizaine de personnes prises en otage par la rébellion ougandaise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2010

Selon une source militaire, l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) a pris en otage une dizaine de personnes lors de l'attaque, le 15 février, du village de Kamandaré, dans le sud-est centrafricain.

AFP - La rébellion ougandaise, l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), a attaqué deux villages du sud-est centrafricain les 15 et 17 février, prenant en otage plus d'une dizaine de personnes, a affirmé à l'AFP vendredi une source militaire centrafricaine.

"Les éléments de la LRA ont attaqué le 15 février dans la matinée le village de Kamandaré à 40 km de la localité de Dembia voisine de Nzako. Ils ont pris en otage au moins une dizaine de personnes et pillé de nombreuses maisons", selon la source militaire basée dans la ville minière centrafricaine de Nzako (sud-est).

"Le 17 février, les éléments ont encore lancé une attaque contre le village de Gbangomboro, à 7 km de Dembia. Cependant, les villageois avaient déserté les lieux à la suite d'une alerte", a poursuivi la source.

Jeudi 18, les villageois ont encore pris la fuite après une incursion de l'armée ougandaise traquant les rebelles. "L'apparition à Kamandaré et Gbangomboro de trois véhicules de transport de troupes bondés de militaires ougandais à la recherche des éléments de la LRA, a provoqué la fuite des habitants de ces villages. Les villageois ont cru à une nouvelle attaque des rebelles de la LRA", a expliqué la source.

Le 9 février, les éléments de la rébellion ougandaise de la LRA, avaient déjà attaqué Nzako, pillant également les maisons. Cette attaque avait fait au moins deux morts, de sources concordantes.

Dirigée par Joseph Kony, la LRA, une des guérillas les plus brutales au monde, a commencé à être active en 1988 dans le nord de l'Ouganda. Depuis 2005, ses combattants se sont éloignés de leurs bases du nord de l'Ouganda pour s'intaller dans l'extrême nord-est de la RDC.

Les armées ougandaise et congolaise ont mené de décembre 2008 à mars 2009, avec le soutien du Sud-Soudan, une vaste offensive qui a échoué à capturer Kony ou à neutraliser son mouvement dans cette partie très isolée de l'ex-Zaïre.

La LRA a multiplié depuis les attaques contre les populations, en RDC, dans l'est de la Centrafrique, et au Sud-Soudan. Mais plusieurs de ses officiers ont été tués ou capturés au cours des derniers mois.

Joseph Kony et ses deux principaux adjoints sont recherchés par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre.
 

Première publication : 20/02/2010

COMMENTAIRE(S)