Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

Amériques

Décès de l'ancien secrétaire d'État Alexander Haig

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2010

Alexander Haig s'est éteint à l'hôpital John-Hopkins de Baltimore à l'âge de 85 ans. Cet ancien militaire, devenu secrétaire général de la Maison Blanche à l'époque du Watergate, avait occupé la tête de la diplomatie américaine sous Ronald Reagan.

REUTERS - Alexander Haig, ancien général devenu secrétaire général de la Maison blanche à l’époque du scandale du Watergate, et secrétaire d’Etat sous Ronald Reagan, est décédé samedi à l’âge de 85 ans.

Haig avait tenté sans succès d’obtenir l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 1988, finalement remportée par George Bush senior.

Un porte-parole de l’hôpital John Hopkins de Baltimore a annoncé sans autre précision qu’Alexander Haig s’était éteint samedi matin.

Confiant à ses amis que « lorsque votre président vous le demande, vous le faites », Haig avait démissionné à contrecoeur de ses fonctions de chef d’état-major adjoint de l’armée, en mai 1973, pour devenir secrétaire général d’une Maison blanche alors en pleine tourmente.

Il est l’une des rares personnalités à être sorties indemnes du scandale et il est crédité d’avoir réussi à convaincre Nixon d’éviter de poursuivre une bataille avilissante contre une destitution annoncée en devenant le premier président des Etats-Unis à démissionner.

Haig a commandé l’Otan de 1974 à 1979 et il a été nommé secrétraire d’Etat par Ronald Reagan en 1981. Il a occupé ces fonctions pendant 18 mois et il les a quittées en juin 1982 après une série de différends avec le personnel de la Maison blanche.

Il ne cherchait guère à dissimuler son mépris pour l’entourage de Reagan, ce que ses détracteurs ont qualifié d’arrogance.

« Je pense que ma dernière expérience au gouvernement m’a convaincu que je pourrais faire mieux », a-t-il dit des années plus tard en briguant l’investiture républicaine dans la course à la Maison blanche.

Né le 2 décembre 1924 à Philadelphie, Alexander Haig est entré à l’académie militaire de West Point et a passé la Seconde Guerre mondiale comme cadet. Il a ensuite participé aux guerres de Corée et du Vietnam.

Il est sorti du rang en 1962 lorsque, alors lieutenant-colonel, il est devenu assistant du secrétaire à la Défense, Robert McNamara.

Il a ensuite été choisi en 1969 comme adjoint de Henry Kissinger au Conseil de sécurité nationale.

Nixon l’a récompensé de ses services à ce poste en le nommant chef d’état-major adjoint, mais il ne l’est resté que quatre mois avant d’être rappelé à la Maison blanche.

Première publication : 20/02/2010

COMMENTAIRE(S)