Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Amériques

Décès de l'ancien secrétaire d'État Alexander Haig

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2010

Alexander Haig s'est éteint à l'hôpital John-Hopkins de Baltimore à l'âge de 85 ans. Cet ancien militaire, devenu secrétaire général de la Maison Blanche à l'époque du Watergate, avait occupé la tête de la diplomatie américaine sous Ronald Reagan.

REUTERS - Alexander Haig, ancien général devenu secrétaire général de la Maison blanche à l’époque du scandale du Watergate, et secrétaire d’Etat sous Ronald Reagan, est décédé samedi à l’âge de 85 ans.

Haig avait tenté sans succès d’obtenir l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 1988, finalement remportée par George Bush senior.

Un porte-parole de l’hôpital John Hopkins de Baltimore a annoncé sans autre précision qu’Alexander Haig s’était éteint samedi matin.

Confiant à ses amis que « lorsque votre président vous le demande, vous le faites », Haig avait démissionné à contrecoeur de ses fonctions de chef d’état-major adjoint de l’armée, en mai 1973, pour devenir secrétaire général d’une Maison blanche alors en pleine tourmente.

Il est l’une des rares personnalités à être sorties indemnes du scandale et il est crédité d’avoir réussi à convaincre Nixon d’éviter de poursuivre une bataille avilissante contre une destitution annoncée en devenant le premier président des Etats-Unis à démissionner.

Haig a commandé l’Otan de 1974 à 1979 et il a été nommé secrétraire d’Etat par Ronald Reagan en 1981. Il a occupé ces fonctions pendant 18 mois et il les a quittées en juin 1982 après une série de différends avec le personnel de la Maison blanche.

Il ne cherchait guère à dissimuler son mépris pour l’entourage de Reagan, ce que ses détracteurs ont qualifié d’arrogance.

« Je pense que ma dernière expérience au gouvernement m’a convaincu que je pourrais faire mieux », a-t-il dit des années plus tard en briguant l’investiture républicaine dans la course à la Maison blanche.

Né le 2 décembre 1924 à Philadelphie, Alexander Haig est entré à l’académie militaire de West Point et a passé la Seconde Guerre mondiale comme cadet. Il a ensuite participé aux guerres de Corée et du Vietnam.

Il est sorti du rang en 1962 lorsque, alors lieutenant-colonel, il est devenu assistant du secrétaire à la Défense, Robert McNamara.

Il a ensuite été choisi en 1969 comme adjoint de Henry Kissinger au Conseil de sécurité nationale.

Nixon l’a récompensé de ses services à ce poste en le nommant chef d’état-major adjoint, mais il ne l’est resté que quatre mois avant d’être rappelé à la Maison blanche.

Première publication : 20/02/2010

COMMENTAIRE(S)