Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • Gaza : courte trêve après le bombardement meurtrier d’une école de l’ONU

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'université de Lanxiang nie toute implication dans les cyber-attaques visant Google

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/02/2010

L'université de Lanxiang, l'un des deux établissements chinois mis en cause par le "New York Times", a nié avoir une quelconque responsabilité dans les attaques informatiques menées le 12 février contre le géant américain Google.

AFP - Une des deux écoles chinoises mises en cause par le New York Times pour la série d'attaques informatiques massives contre Google a démenti toute implication dans cette affaire, selon l'agence d'information officielle Chine Nouvelle.

"Aucun signe (montrant que) les attaques avaient pour origine notre école n'a été trouvé (...) pendant les investigations", a affirmé Li Zixiang, de l'établissement professionnel Lanxiang, dans la province orientale du Shandong, cité samedi par Chine Nouvelle.

Le géant de l'internet Google avait dénoncé le 12 janvier des attaques informatiques massives "venant de Chine", prenant pour cibles des militants chinois des droits de l'Homme et ayant touché "au moins vingt autres sociétés".

Citant des sources anonymes "impliquées dans l'enquête", le New York Times écrivait jeudi, dans son édition sur internet, que les enquêteurs étaient remontés jusqu'à une université chinoise connue pour sa branche informatique, Shanghai Jiaotong, et à Lanxiang, qui forme certains informaticiens pour l'armée.

L'affaire, qui a empoisonné les relations sino-américaines, avait poussé Google à menacer de cesser ses opérations en Chine, les attaques ayant visé le code source du groupe américain et les comptes de messagerie Gmail de militants des droits de l'Homme chinois dans le monde.

Au moment où il avait rendu publiques ces attaques, Google avait précisé les avoir détectées en décembre.

Première publication : 20/02/2010

  • INTERNET

    La Chine se pose en première victime des pirates informatiques dans l'affaire Google

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Google contre la Chine, grands principes contre gros sous

    En savoir plus

  • INTERNET

    Victime d'une cyber-attaque, Google menace de se retirer de Chine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)