Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

Violents affrontement entre manifestants et forces de l'ordre à Daloa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/02/2010

Répondant à l'appel de leurs leaders à contrer le pouvoir en place, des opposants ont organisé à travers le pays des manifestations qui, à Daloa, ont dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre. La Croix-Rouge fait état de deux morts.

AFP - Deux personnes sont mortes lundi dans des violences à Daloa, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, où des manifestants se sont affrontés aux forces de l'ordre, a-t-on appris auprès du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Il y a eu "deux décès" parmi "13 blessés" évacués des lieux de la manifestation vers l'hôpital de la ville par la Croix-Rouge de Côte d'Ivoire, a indiqué cette source à l'AFP, sans préciser l'origine des décès et des blessures.

Explications du correspondant d'RFI à Abidjan



Interrogée par l'AFP, une source hospitalière a évoqué "plusieurs morts et plusieurs blessés", sans plus de précision.

L'opposition locale avait organisé dans un quartier une journée "ville morte" contre le président Laurent Gbagbo et des jeunes avaient placé sur la voie des pneus enflammés, a indiqué un responsable local du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition d'opposition).

Les forces de l'ordre sont intervenues en lançant des gaz lacrymogènes et ont ensuite tiré "à balles réelles", a-t-il accusé.

Une source de la gendarmerie a démenti des tirs à balles réelles et une autre a expliqué que les forces de l'ordre avaient dû contenir des "pillards" qui visaient des commerces du centre-ville.

Par ailleurs, à Abobo, quartier populaire du nord d'Abidjan, où des échauffourées avaient opposé dans la matinée des jeunes aux forces de l'ordre, le CICR a indiqué avoir enregistré "trois blessés" qui ont été évacués vers un hôpital.

Un membre du personnel médical avait affirmé plus tôt à l'AFP avoir vu un civil étendu sur le sol et "très mal en point" pris en charge ensuite par une ambulance.

La police a annoncé que deux de ses hommes ont été "blessés par balles" par "des individus non identifiés", alors que les forces de sécurité tentaient de rétablir l'ordre.

Un responsable local d'opposition a assuré qu'il n'y avait pas eu de "mot d'ordre" et évoqué un "mouvement populaire".

Lancées la semaine dernière, les manifestations de l'opposition contre la dissolution du gouvernement et de la commission électorale par M. Gbagbo se sont poursuivies lundi, avec notamment le saccage du domicile du porte-parole du chef de l'Etat à Katiola (centre).


Première publication : 22/02/2010

  • CÔTE D'IVOIRE

    Soro dévoilera lundi la composition de son nouveau gouvernement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)