Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

Amériques

Un Afghan plaide coupable de tentative d'attentat aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2010

Najibullah Zazi, un Afghan soupçonné de liens avec Al-Qaïda, a reconnu, hier, avoir nourri le projet de se faire sauter dans le métro de New York afin d'"attirer l’attention sur ce que l’armée américaine fait aux civils en Afghanistan".

REUTERS - Un ressortissant afghan accusé d’avoir préparé un attentat à la bombe à New York a plaidé coupable lundi de trois chefs d’inculpation.

Najibullah Zazi, qui est âgé de 25 ans, a déclaré au tribunal fédéral de Brooklyn qu’il avait prévu de se sacrifier au cours d’une « opération-martyre » dans le métro de Manhattan.

"Potentiellement, de très nombreuses victimes"

Il a également reconnu avoir reçu un entraînement au maniement des armes et à la confection d’explosifs dans un camp d’Al Qaïda situé dans la région pakistanaise du Waziristan.

« Il s’agissait de conduire une opération-martyre à Manhattan », a-t-il expliqué. Les autorités déclarent que l’attaque était planifiée pour septembre 2009.

« Je voulais me sacrifier pour attirer l’attention sur ce que l’armée américaine fait aux civils en Afghanistan », a-t-il dit.

Zazi a plaidé coupable de conspiration en vue d’utiliser des armes de destruction massive, de conspiration en vue de commettre des meurtres dans un pays étranger et de fourniture d’un soutien matériel à un groupe terroriste étranger.

Le fait qu’il ait plaidé coupable laisse entendre qu’il serait prêt à coopérer avec les enquêteurs, mais ses avocats n’ont pas voulu faire de commentaire.

Il risque une peine de réclusion à vie.

L’Attorney General (ministre de la Justice) Eric Holder a présenté ce projet d’attentat comme l’un des plus graves ayant menacé les Etats-Unis depuis les attaques du 11 septembre 2001.

« Il (le projet d’attentat) était lancé. Et il aurait été meurtrier », a-t-il dit.

Cette affaire a démontré que le système pénal civil avait les moyens de faire échec à des menaces sur la sécurité, a-t-il estimé pour contrer les critiques des milieux conservateurs pour qui les organisateurs des attentats du 11-Septembre devaient être jugés par une cour martiale, de même que l’homme qui a tenté de faire exploser un avion de ligne à destination de Detroit, le 25 décembre dernier.
 

Première publication : 23/02/2010

  • AFGHANISTAN

    Au moins 27 civils tués dans une bavure de l'Otan

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'auteur présumé de l'attentat raté du 25 décembre coopère avec le FBI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)