Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

Amériques

Un Afghan plaide coupable de tentative d'attentat aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2010

Najibullah Zazi, un Afghan soupçonné de liens avec Al-Qaïda, a reconnu, hier, avoir nourri le projet de se faire sauter dans le métro de New York afin d'"attirer l’attention sur ce que l’armée américaine fait aux civils en Afghanistan".

REUTERS - Un ressortissant afghan accusé d’avoir préparé un attentat à la bombe à New York a plaidé coupable lundi de trois chefs d’inculpation.

Najibullah Zazi, qui est âgé de 25 ans, a déclaré au tribunal fédéral de Brooklyn qu’il avait prévu de se sacrifier au cours d’une « opération-martyre » dans le métro de Manhattan.

"Potentiellement, de très nombreuses victimes"

Il a également reconnu avoir reçu un entraînement au maniement des armes et à la confection d’explosifs dans un camp d’Al Qaïda situé dans la région pakistanaise du Waziristan.

« Il s’agissait de conduire une opération-martyre à Manhattan », a-t-il expliqué. Les autorités déclarent que l’attaque était planifiée pour septembre 2009.

« Je voulais me sacrifier pour attirer l’attention sur ce que l’armée américaine fait aux civils en Afghanistan », a-t-il dit.

Zazi a plaidé coupable de conspiration en vue d’utiliser des armes de destruction massive, de conspiration en vue de commettre des meurtres dans un pays étranger et de fourniture d’un soutien matériel à un groupe terroriste étranger.

Le fait qu’il ait plaidé coupable laisse entendre qu’il serait prêt à coopérer avec les enquêteurs, mais ses avocats n’ont pas voulu faire de commentaire.

Il risque une peine de réclusion à vie.

L’Attorney General (ministre de la Justice) Eric Holder a présenté ce projet d’attentat comme l’un des plus graves ayant menacé les Etats-Unis depuis les attaques du 11 septembre 2001.

« Il (le projet d’attentat) était lancé. Et il aurait été meurtrier », a-t-il dit.

Cette affaire a démontré que le système pénal civil avait les moyens de faire échec à des menaces sur la sécurité, a-t-il estimé pour contrer les critiques des milieux conservateurs pour qui les organisateurs des attentats du 11-Septembre devaient être jugés par une cour martiale, de même que l’homme qui a tenté de faire exploser un avion de ligne à destination de Detroit, le 25 décembre dernier.
 

Première publication : 23/02/2010

  • AFGHANISTAN

    Au moins 27 civils tués dans une bavure de l'Otan

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'auteur présumé de l'attentat raté du 25 décembre coopère avec le FBI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)