Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : l’emploi, un défi pour le futur président

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Evasion fiscale : Juncker est-il crédible en "Monsieur propre" ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Harlem Désir, Secrétaire d'État aux Affaires européennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Beyonce fait le buzz avec son clip "fait-maison"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Laisser aux Arabes le temps de découvrir ce que c’est que la démocratie"

En savoir plus

SUR LE NET

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

François Hollande revient à Florange

En savoir plus

Amériques

L'odeur du pétrole ravive les tensions entre Londres et Buenos Aires aux Malouines

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/02/2010

L'Argentine, qui revendique toujours un droit de souveraineté sur les îles Malouines, a reçu le soutien des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, hier, après que le Royaume-Uni a lancé des forages pétroliers au large de l'archipel.

AFP - L'Argentine a reçu lundi le soutien de l'Amérique latine et des Caraïbes dans son contentieux avec Londres, provoqué par l'ouverture de forages pétroliers britanniques au large de l'archipel des Malouines, britannique depuis 1833 mais toujours revendiqué par Buenos Aires.

Le sommet dit "de l'Unité" de trente-deux pays d'Amérique latine et des Caraïbes, réuni au Mexique dans la station balnéaire de Cancun (sud-est), doit confirmer ce soutien mardi dans une "déclaration" spéciale, selon la présidente argentine Cristina Kirchner et son hôte mexicain Felipe Calderon.

"Nous avons approuvé une déclaration dans laquelle les dirigeantes et dirigeants de pays et de gouvernements ici présents réaffirment leur appui au droits légitimes de la République d'Argentine dans son différend de souveraineté avec le Royaume Uni", a déclaré le président mexicain.

Le président vénézuélien Hugo Chavez a été plus virulent: il a accusé la Grande-Bretagne de se livrer à "une des plus grossières démonstrations" de "néocolonialisme", et a demandé à Londres de suspendre les forages et de "restituer ce territoire à son propriétaire légitime, le peuple argentin".

La petite compagnie britannique Desire Petroleum a annoncé lundi avoir commencé les opérations à 160 km au nord de l'archipel, dans le bloc de Liz, l'un des quatre forages qu'elle prévoit au minimum cette année.

Le sommet de Cancun réunit 32 dirigeants, dont 25 chefs d'Etat, du "Groupe de Rio", organisation informelle de pays latino-américains lancée en 1986 au Brésil, et de la Communauté des Caraïbes (Caricom).

Mercredi, le chef de la diplomatie argentine Jorge Taiana doit s'entretenir de cette nouvelle crise entre Buenos Aires et Londres avec le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon. L'Argentine estime que Londres viole les résolutions de l'Onu appelant les parties à ne prendre aucune décision unilatérale pouvant aggraver leur différend.

L'Argentine continue de revendiquer la souveraineté sur les îles Malouines, malgré sa défaite dans une guerre-éclair en 1982 contre la Grande-Bretagne, qui coûta la vie à 649 soldats argentins et 255 britanniques.

Première publication : 23/02/2010

  • ARCHIPEL DES MALOUINES

    Regain de tension entre le Royaume-Uni et l'Argentine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)