Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Economie

Google condamné en Italie pour atteinte à la vie privée

Vidéo par France 2

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 25/02/2010

En Italie, trois responsables du géant américain ont été condamnés à des peines de prison avec sursis pour une vidéo postée sur Google Video en 2006. Une décision qui pose la question de la responsabilité juridique des plateformes de contenus.

La justice italienne a condamné mercredi trois responsables de Google pour une vidéo postée en 2006 sur Google Video montrant un jeune garçon handicapé maltraité par des lycéens. Le procureur avait accusé le géant de l’Internet de ne pas avoir cherché l’accord de toutes les personnes présentes dans la vidéo avant de la mettre en ligne.

En vertu d’une loi sur la protection de la vie privée, David Drumond, un des vice-présidents du groupe, Peter Fleischer, responsable chargé de la protection de la vie privée et George Reyes, chef financier de Google Italie à l’époque des faits, ont écopé chacun de six mois de prison avec sursis. Selon leur avocat, les trois accusés vont faire appel du verdict.

Flou juridique

La décision du tribunal de Milan est d’importance car elle aborde la question de la responsabilité juridique des plateformes de contenus - comme YouTube - pour des vidéos soumises par des utilisateurs lambda. "Si des employés comme moi peuvent être condamnés alors qu’ils n’ont rien à voir avec les auteurs d’une vidéo, alors notre responsabilité est illimité", a estimé Peter Fleisher après la lecture du verdict. De plus la défense avait fait valoir qu'il était "impossible de vérifier tout le contenu posté".

Le géant de l’Internet n’a d’ailleurs pas tardé à réagir officiellement. Sur son blog, Google a publié un billet intitulé "Menace sérieuse sur le Web en Italie", laissant entendre que si la condamnation était confirmée en appel, les entreprises qui s’occupent de plateformes d’échange feraient bien de quitter l’Italie… voire l’Europe en général.

La justice italienne a, en effet, profité d’un flou juridique dans le texte européen qui régit la responsabilité des sociétés pour le contenu publié sur l’Internet. Dans cette directive, il n’est nulle part question de contenu soumis par des utilisateurs. Ce qui n’est pas étonnant puisqu’elle remonte à une dizaine d’années, bien avant l’explosion des sites comme YouTube.

Poursuivi par Mediaset

Si une association de protection d’enfants handicapés s’est réjoui que "quelqu’un soit reconnu responsable dans cette affaire", plusieurs commentateurs sur l’Internet sont beaucoup plus amers. Le célèbre blog technologique TechCrunch se demande si "la justice italienne a bien conscience de comment fonctionnent des sites comme YouTube ou Google Video" et rappelle que Google avait ôté la vidéo en question quelques heures après avoir été averti de son existence. Un autre blog, TechDirt, propose à la justice italienne de s’en prendre également au fabricant de la caméra qui a permis de filmer la scène.

Incidement, la décision du tribunal de Milan intervient alors que Google est également poursuivi par Mediaset. Le groupe médias du chef du gouvernement Silvio Berlusconi accuse le géant de l’Internet de violation de droits d’auteur pour des vidéos qui ont circulé sur YouTube…

Première publication : 24/02/2010

  • INTERNET

    Trois sites accusant Google de concurrence déloyale saisissent la Commission européenne

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Google contre la Chine, grands principes contre gros sous

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)