Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Entreprises du numérique : les pépites françaises délaissées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une femme fantastique" : rencontre avec l'actrice transgenre Daniela Vega

En savoir plus

Afrique

Le président par intérim conserve le pouvoir malgré le retour de Yar'Adua

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/02/2010

Malgré le retour du président Umaru Yar'Adua, hospitalisé plus de trois mois en Arabie saoudite en raison de problèmes cardiaques, Goodluck Jonathan (photo), le président par intérim, conserve le pouvoir exécutif.

AFP - Le bureau du président nigérian Umaru Yar'Adua, rentré d'Arabie saoudite où il a été soigné durant des semaines pour des problèmes cardiaques, a confirmé jeudi que le vice-président Goodluck Jonathan restait président par intérim du Nigeria.

"Le président par intérim ... commandant en chef... est le Dr Goodluck Jonathan. Il continuera à agir (en tant que président) jusqu'à ce que le président soit en forme", a déclaré à la presse le porte-parole de M. Yar'Adua, Olusegun Adeniyi.

Umaru Yar'Adua n'ayant pas été vu en public depuis son retour mercredi, le mystère demeure sur son état de santé réel.

Le 10 février, à la demande du Parlement, M. Jonathan avait accepté d'assurer la présidence par intérim pour mettre fin à une vacance du pouvoir sans précédent de 93 jours.

"Le Dr Goodluck Jonathan continue à gérer les affaires de la nation et la situation restera ainsi en ce qui concerne le président", a indiqué M. Adeniyi.

Des médias et analystes locaux ont estimé jeudi qu'il y avait confusion au pouvoir en raison de la présence au Nigéria d'un président et d'un président par interim.

"Nous (les assistants du président) sommes tous sous (la responsabilité) maintenant du Dr Goodluck Jonathan en tant que président par intérim et commandant en chef (des forces armées) jusqu'à ce que le président reprenne entièrement ses fonctions", a-t-il également déclaré.

Le rapport médical du président envoyé d'Arabie Saoudite à M. Jonathan le week-end dernier, a ajouté le porte-parole, lui a été adressé "en tant que président par intérim".

Il n'était toutefois pas clair jeudi si le président par intérim avait pu voir M. Yar'Adua rentré très discrètement.

 

Première publication : 24/02/2010

  • NIGERIA

    Le vice-président Goodluck Jonathan accepte de présider le pays par intérim

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le Sénat réclame le retrait provisoire du président Yar'Adua

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)