Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Afrique

Le président Yar'Adua rentre au pays après trois mois d'hospitalisation à Jeddah

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/02/2010

Après avoir passé plus de trois mois dans un hôpital saoudien en raison de problèmes cardiaques, le président nigérian, Umaru Yar’Adua, est arrivé à Abuja. Son absence prolongée a plongé le pays dans une crise constitutionnelle profonde.

REUTERS - Le président nigérian, Umaru Yar’Adua, est rentré mercredi dans son pays après plus de trois mois passés dans un hôpital saoudien en raison de troubles cardiaques, a-t-on déclaré de source gouvernementale nigériane.

« Il vient d’atterrir à l’aéroport d’Abuja à bord d’un avion saoudien escorté par l’avion présidentiel. Il est maintenant en chemin vers la résidence (présidentielle) », a-t-on précisé de même source.

Une ambulance attendait en bord de piste au moment où les deux avions atterrissaient, a constaté un journaliste de Reuters à l’aéroport international Nnamdi Azikiwe d’Abuja.

Rien n’a filtré sur l’état de santé actuel du président, qui avait quitté le Nigeria fin novembre pour suivre un traitement à Djeddah en Arabie saoudite, en raison de problèmes cardiaques.

Agé de 58 ans, Umaru Yar’Adua avait dû partir se faire soigner dans une clinique de Djeddah pour une péricardite, inflammation du tissu entourant le coeur, qui peut perturber le rythme cardiaque.

Son absence prolongée a placé son pays, le plus peuplé d’Afrique, au bord de la crise constitutionnelle, et menacé de paralyser l’activité du gouvernement, jusqu’à ce que le vice-président Goodluck Jonathan soit chargé, voici 15 jours, d’assurer l’intérim.

Élections d'ici avril 2011

Ni la présidence nigériane, ni le parti au pouvoir, ni le gouvernement n’ont donné la moindre précision sur l’état de santé du président depuis les lendemains de son départ, ce qui a alimenté les rumeurs.

Une délégation de ministres nigérians s’est rendue lundi en Arabie saoudite pour s’informer de l’état de santé du chef de l’Etat. Il est prévu qu’elle rende compte de sa visite saoudienne mercredi à Abuja, lors du conseil des ministres.

Les suites politiques du retour de Yar’Adua d’Arabie dépendront de son état de santé. Jonathan pourrait continuer d’assurer l’intérim à la tête de l’Etat jusqu’à ce que le président soit suffisamment remis pour reprendre ses fonctions. Mais si son état restait sérieux, au point qu’il ne puisse pas les reprendre, Yar’Adua pourrait céder le pouvoir, ce qui permettrait à Jonathan d’être investi chef de l’Etat.

« La nouvelle de l’arrivée du président provoque beaucoup d’inquiétude à Abuja, notamment parmi les hommes politiques, dont beaucoup étaient déjà dans l’après-Yar’Adua », écrit le journal nigérian Next sur son site internet.

De nouvelles élections sont prévues au Nigeria d’ici avril 2011 et rares sont ceux qui s’attendent à ce que Yar’Adua brigue un second mandat.

Première publication : 24/02/2010

  • NIGERIA

    Le vice-président Goodluck Jonathan accepte de présider le pays par intérim

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Le Sénat réclame le retrait provisoire du président Yar'Adua

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)