Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

Amériques

Les véhicules tout-terrain Hummer en fin de vie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/02/2010

La filiale de General Motors (GM) qui produisait les véhicules de la marque Hummer va progressivement cesser ses activités. La vente de cette branche du constructeur américain à une société chinoise a échoué.

AFP - Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a annoncé mercredi l'échec de la vente de sa filiale de gros tout-terrain Hummer à la société chinoise Tengzhong et décidé que la marque disparaîtrait.

"Nous sommes déçus que l'accord avec Tengzhong ne puisse pas être mené à bien", a déclaré le vice-président de GM chargé des alliances, John Smith, cité dans un communiqué, sans indiquer les raisons de cet échec.

"GM va maintenant travailler en étroite coopération avec les employés, les distributeurs et les fournisseurs de Hummer pour arrêter l'activité de façon ordonnée et responsable", a-t-il ajouté.

En octobre, Tengzhong et le constructeur américain avaient conclu un accord sur l'achat de Hummer, mais avaient dû reporter la date butoir pour la transaction, faute d'approbation des autorités chinoises fin janvier, selon Tengzhong. Un nouvelle date butoir avait été fixée à dimanche.

Un porte-parole de Tengzhong, interrogé par l'AFP sur la possibilité de remanier sa proposition de reprise, s'était contenté mercredi d'annoncer qu'il aurait "quelque chose à dire le 28 février".

Le ministère du Commerce chinois, acteur clef dans ce processus d'approbation, avait réaffirmé n'avoir reçu aucune demande officielle de Tengzhong pour l'acquisition de Hummer.

Tengzhong, dont le siège se trouve dans le Sichuan (sud-ouest), produit des machines pour le secteur de la construction et des infrastructures, ainsi que pour l'industrie énergétique.

Des analystes s'étaient interrogés sur la capacité de l'entreprise chinoise, doublement dépourvue d'expérience dans l'automobile et à l'étranger, à transformer cette acquisition en succès.
 

Première publication : 24/02/2010

  • AUTOMOBILE

    Le patron de GM percevra un salaire de 9 millions de dollars en 2010

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)