Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au gabon, retour au calme mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 05/04/2010

Karachi, refuge des Taliban

Les arrestations récentes de plusieurs chefs talibans afghans et pakistanais montrent une fois de plus que les militants sont omniprésents dans la plus grande ville du Pakistan.

"Je m’appelle Abdullah, on me surnomme Abu Waqas". L’homme est enchaîné, le visage masqué, face aux caméras de télévision pakistanaises. Il a été arrêté il y a quelques jours par la police de Karachi, qui le présente comme un chef taliban chargé de former et recruter des femmes-kamikazes.

Impossible de savoir précisément où et comment le "commandant Abdullah" a été capturé, ce n’est pas l’objectif du "show" médiatique offert à la presse par la police pakistanaise. Mais cette arrestation intervient une semaine après celle du Mollah Baradar, le n°2 des Taliban afghans, dans la même ville de Karachi :

Deux nouvelles preuves de la présence de militants islamistes dans la plus grande ville du Pakistan.

Pour le professeur Ahmed Mutahir de l’Université de Karachi, cette présence talibane s’explique à la fois par la taille -20 millions d’habitants, pour seulement 30 000 policiers – et la composition ethnique de la ville : "Il existe à Karachi des quartiers dominés par la communauté pachtoune, à laquelle appartiennent la quasi-totalité des taliban, et il est très facile pour les combattants de ce cacher dans ces refuges sûrs".

Des refuges comme Sohrab Goth, le bastion historique des Pachtouns de Karachi ; un quartier réputé dangereux où même la police hésite à s’aventurer, et qui dit-on aurait hébergé un certain Mollah Omar… Mais à Sohrab Goth, la loi du silence règne et la population nie catégoriquement la présence de Taliban en son sein.

Les habitants du quartier voisin de Baldia Town, eux, ne peuvent en revanche plus contester l’évidence. Le 8 janvier dernier, beaucoup ont été réveillé à 8h du matin par une puissante explosion. La maison soufflée par l’explosion était une cache d’armes ; et les victimes, des Taliban venus du nord-ouest du pays, tués par les ceintures d’explosifs qu’ils étaient en train de fabriquer…

 

Emission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett

Par Cédric MOLLE-LAURENÇON

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/09/2016 Libye

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

Parties filmer une milice soutenue par le gouvernement de Tripoli qui contrôlait alors plusieurs infrastructures pétrolières dans le nord-est de Libye, les équipes de France 24...

En savoir plus

23/09/2016 Royaume-Uni

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

Qui, de Jeremy Corbin ou d’Owen Smith, sera le prochain leader du parti travailliste britannique ? Réponse le 24 septembre. Ce jour-là, le Labour, réuni en congrès annuel à...

En savoir plus

22/09/2016 Vietnam

Le Vietnam en pleine mutation

Au Vietnam, si l'opposition politique reste muselée, l'économie décolle. Ces dernières années, le régime communiste s’est ouvert au capitalisme et aux investisseurs étrangers. Le...

En savoir plus

21/09/2016 Espagne

Pacte anti-corruption en Espagne : un grand ménage dans la classe politique?

La corruption des élus espagnols divise les partis politiques. Elle est l’une des principales causes du blocage institutionnel que connait l’Espagne. Personne ne veut s’associer...

En savoir plus

20/09/2016 Réfugiés

Vidéo : à Grande-Synthe, des ateliers de cuisine pour les migrants

À Grande-Synthe, dans le nord de la France, se trouve le premier camp humanitaire aux normes internationales sur le territoire français. Dans ce camp, près de 1 500 personnes,...

En savoir plus