Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

L’invité du jour

Benoit Cohen : "La double peine pour les migrants, c’est de subir le rejet avant même d’être arrivés"

En savoir plus

FACE À FACE

Conseil franco-allemand : le temps des concessions ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Khaled Diab : le vrai du faux de l'Islam

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Shell et Eni jugés pour corruption au Nigeria

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Erdogan va-t-il desserrer son étau?"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Plus de 68 millions de personnes chassées de chez elles à-travers le monde, en 2017"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 05/04/2010

Karachi, refuge des Taliban

Les arrestations récentes de plusieurs chefs talibans afghans et pakistanais montrent une fois de plus que les militants sont omniprésents dans la plus grande ville du Pakistan.

"Je m’appelle Abdullah, on me surnomme Abu Waqas". L’homme est enchaîné, le visage masqué, face aux caméras de télévision pakistanaises. Il a été arrêté il y a quelques jours par la police de Karachi, qui le présente comme un chef taliban chargé de former et recruter des femmes-kamikazes.

Impossible de savoir précisément où et comment le "commandant Abdullah" a été capturé, ce n’est pas l’objectif du "show" médiatique offert à la presse par la police pakistanaise. Mais cette arrestation intervient une semaine après celle du Mollah Baradar, le n°2 des Taliban afghans, dans la même ville de Karachi :

Deux nouvelles preuves de la présence de militants islamistes dans la plus grande ville du Pakistan.

Pour le professeur Ahmed Mutahir de l’Université de Karachi, cette présence talibane s’explique à la fois par la taille -20 millions d’habitants, pour seulement 30 000 policiers – et la composition ethnique de la ville : "Il existe à Karachi des quartiers dominés par la communauté pachtoune, à laquelle appartiennent la quasi-totalité des taliban, et il est très facile pour les combattants de ce cacher dans ces refuges sûrs".

Des refuges comme Sohrab Goth, le bastion historique des Pachtouns de Karachi ; un quartier réputé dangereux où même la police hésite à s’aventurer, et qui dit-on aurait hébergé un certain Mollah Omar… Mais à Sohrab Goth, la loi du silence règne et la population nie catégoriquement la présence de Taliban en son sein.

Les habitants du quartier voisin de Baldia Town, eux, ne peuvent en revanche plus contester l’évidence. Le 8 janvier dernier, beaucoup ont été réveillé à 8h du matin par une puissante explosion. La maison soufflée par l’explosion était une cache d’armes ; et les victimes, des Taliban venus du nord-ouest du pays, tués par les ceintures d’explosifs qu’ils étaient en train de fabriquer…

 

Emission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett

Par Cédric MOLLE-LAURENÇON

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/06/2018 Antoine VÉDEILHÉ

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

Les jeunes Chinois urbains n'ont jamais connu un tel niveau de vie. Ils ont un meilleur accès à l'éducation, aux services de santé et ont une meilleure qualité de vie en général....

En savoir plus

18/06/2018 Gulliver CRAGG

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

Fin avril en Arménie, une vague de manifestations a poussé vers la sortie le gouvernement de Serge Sarkissian. Au cœur de la contestation, la corruption. Nos reporters se sont...

En savoir plus

15/06/2018 Marguerite SILVE

Le sud du Liban dans la hantise permanente d’une nouvelle guerre

Direction le sud du Liban, aux portes d'Israël et de la Syrie. Alors que ces derniers mois ont été marqué par une escalade militaire à la frontière israélo-syrienne, la région...

En savoir plus

14/06/2018 Asie - pacifique

Vidéo : en Inde, des hommes aussi sont victimes de mariages forcés

Dans le nord-est de l'Inde, les mariages forcés sont encore courants. Dans l'État du Bihar, le plus pauvre du pays, des femmes sont enlevées et mariées à un homme qu'elles ne...

En savoir plus

13/06/2018 Elena VOLOCHINE

Russie : très cher mondial

Alors que le coup d’envoi du mondial de football sera donné jeudi en Russie, notre correspondante s’est intéressée au coût de l’évènement, dont l’addition est estimée à près de 9...

En savoir plus