Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

FOCUS

L'Inde, paradis des startups

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marine Le Pen au Tchad

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

Moyen-orient

L'ONU réitère sa demande d'enquête sur de possibles crimes de guerre à Gaza

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/02/2010

Accusées d'avoir commis des crimes de guerre pendant l'offensive à Gaza, l'hiver dernier, les autorités israéliennes et palestiniennes ont été sommées, par l'ONU, d'ouvrir des enquêtes "indépendantes et crédibles".

AFP - L'Assemblée générale de l'ONU a de nouveau demandé vendredi à Israël et aux Palestiniens de mener des enquêtes crédibles sur les crimes de guerre qu'ils sont accusés d'avoir commis lors du conflit de Gaza l'hiver dernier.
   
L'Assemblée plénière de l'ONU, où siègent les 192 Etats membres, a adopté à cet effet une résolution proposée par plusieurs pays arabes, par 98 voix contre 7, avec 31 abstentions.
   
La résolution demande à Israël et aux Palestiniens d'ouvrir des enquêtes "indépendantes, crédibles et conformes aux critères internationaux" sur les "graves violations du droit international humanitaire et des droits de l'homme" dont ils ont été accusés.
   
La résolution demande au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, de lui faire un rapport dans les cinq mois sur la mise en oeuvre de ces exigences.
   
Les accusations de crimes de guerre étaient contenues dans le rapport controversé de la commission du juge sud-africain Richard Goldstone, qui avait été chargée par l'ONU d'enquêter sur la manière dont s'était déroulé le conflit, lors de l'offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza en décembre 2008 et janvier 2009.
   
L'Assemblée générale de l'ONU avait déjà demandé de telles enquêtes, le 5 novembre dernier, donnant trois mois aux deux côtés pour les mener à bien.
   
A l'échéance de ce délai, le 5 février, M. Ban avait remis à l'Assemblée un rapport dans lequel il déclarait n'être pas en mesure de déterminer si Israël et les Palestiniens s'étaient conformés à l'exigence formulée par l'Assemblée en novembre.
   
M. Ban avait reçu quelques jours avant un rapport officiel du gouvernement israélien, dans lequel l'Etat hébreu se défendait d'avoir violé les lois de la guerre et s'efforçait de réfuter les accusations de la commission Goldstone.
   
M. Ban avait également reçu de l'Autorité palestinienne un rapport préliminaire sur la façon dont elle prévoyait d'enquêter sur la guerre à Gaza.

Première publication : 26/02/2010

COMMENTAIRE(S)