Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Economie

Le Robin des Bois du Web qui fait trembler le monde des affaires letton

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/02/2010

Depuis plusieurs jours, un hacker déverse sur la Toile une avalanche de documents confidentiels mettant au jour le train de vie d'une élite lettone qui continue de s'enrichir alors que le pays traverse la pire crise de son histoire.

L'establishment letton tremble. Depuis quelques jours, un dénommé Neo - référence au personnage principal du film "Matrix" - publie sur Twitter le détail des revenus de hauts responsables du pays.

Le pirate informatique a annoncé qu’il divulguerait lundi les rémunérations des cadres de la Commission lettonne des marchés financiers. Dans un pays ravagé par la crise économique, ces révélations, largement relayées par les médias, ont transformé Neo en Robin des Bois moderne.

Tout a commencé il y a un peu plus d’une semaine lorsque la télévision lettone évoque le vol informatique de 7,4 millions de documents fiscaux. Un piratage revendiqué par la mystérieuse Fourth Awakening People's Army. Ce groupe de hackers promet une avalanche de révélations censées mettre au jour le fossé qui se creuse entre une population soumise à une cure d’austérité et une classe dirigeante bénéficiant de bonus et d'augmentations de salaire.

 Des hackers qui opèrent depuis l’étranger

Chose promise, chose due. Quelques jours plus tard, Neo, qui se présente comme le porte-parole du groupe, fait parvenir aux télévisions certains des documents volés. Première victime de cette fracassante campagne : le patron de la compagnie publique de chauffage. Un relevé fiscal, dont la véracité a été confirmée par l'intéressé, démontre qu’il s’est octroyé un bonus de 32 000 dollars, alors que ses employés ont vu leurs salaires réduits. Egalement pointés du doigt : les inégalités de revenus qui prévalent au sein des forces de police, et le pot de vin qu'aurait perçu le patron d’une grande banque du pays.

Au lendemain du vol des documents, les autorités lettones ont ouvert une enquête qui se heurte à un obstacle de taille : la Fourth Awakening People's Army opère depuis l’étranger. Les pirates affirment être basés en Angleterre et en Irlande. Neo et ses comparses jouissent en outre d’une popularité croissante qui pourrait calmer les ardeurs de la police.

Une présentatrice de la télévision nationale expliquait, vendredi, à la BBC, que "Neo a certes commis un crime, mais pour la population, ce groupe assure une sorte de service public qui rend tout le système économique letton un peu moins opaque."

Première publication : 28/02/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)