Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Sports

Manchester City corrige Chelsea, Arsenal se rapproche des Blues

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/02/2010

La lourde défaite à domicile (2-4) de Chelsea contre Manchester City profite à Arsenal. Les Gunners reviennent à trois points des leaders de la Premier League après leur victoire 3-1 contre Stoke.

AFP - Battu à domicile par Manchester City samedi (4-2), Chelsea voit Manchester United, victorieux mardi de West Ham (3-0) en match avancé de cette 28e journée, revenir à un point et Arsenal, vainqueur à Stoke (3-1), à trois unités dans une course au titre totalement relancée.

L'Angleterre avait fait de ce Chelsea - Manchester City une affaire de fierté entre Wayne Bridge et John Terry. Le second aurait eu, selon la presse anglaise, une relation avec l'ex-compagne du premier et tout le pays attendait de voir si les deux hommes allaient se serrer la main avant la rencontre. La réponse a été négative, Bridge esquivant la poigne tendue de Terry.

Mais personne n'aurait pensé à un tel résultat. Chelsea n'avait plus perdu à Stamford Bridge depuis le 30 novembre 2008 face à Arsenal (2-1), soit 37 rencontres consécutives.

Roberto Mancini et ses joueurs, telle une armée romaine, sont venus, ont vu et ont vaincu avec maîtrise et talent. Même si Chelsea a pris l'avantage par Lampard, les Blues n'ont jamais eu de véritable emprise sur le match et ils se sont faits prendre quatre fois en contre !

Cette seconde défaite de la semaine après celle à Milan face à l'Inter en Ligue des champions démontrent les grosses difficultés défensives actuelles des Blues, à l'image de John Terry, qui multiplie les erreurs depuis les révélations sur ses liaisons extra-conjugales.

Fragile

Samedi, ses partenaires se sont mis à son diapason à l'image du gardien Hilario, qui remplace Cech blessé, à la faute sur les deux premiers buts de City ou de Belletti, exclu pour avoir accroché Barry dans la surface entraînant le 3e but sur penalty de Tevez.

Ce revers a forcément ravi Sir Alex Ferguson et Manchester United. Voilà les Red Devils, qui affrontent Aston Villa dimanche en finale de la Coupe de la League, à un petit point d'un très fragile leader.

Arsenal a aussi profité de la déconvenue de ses voisins londoniens. Jusqu'à samedi les Gunners n'avaient jamais rien réussi de bon à Stoke. Cette fois, malgré un but encaissé sur une nouvelle longue touche dès la 8e minute, ils sont revenus dans le match pour l'emporter brillamment 3 à 1 grâce à Bendtner, Fabregas et Vermaelen.

L'état d'esprit et la force mentale montrés par les joueurs sont d'autant plus remarquables qu'ils ont du surmonter la très grave blessure de leur milieu de terrain gallois de 19 ans Aaron Ramsay suite à un horrible tacle de Ryan Shawcross, d'ailleurs exclu.

Avec un calendrier plus favorable que Chelsea et MU, Arsenal est plus que jamais un champion d'Angleterre en puissance.

Enfin, cette 28e journée a également été significative dans le bas du tableau. La difficile victoire de Bolton sur Wolverhampton (1-0) permet aux Wanderers de sortir de la zone rouge, au détriment de Hull. Portsmouth, victorieux à Burnley (2-1), oublie un peu ses problèmes extra-sportifs et se relance pour le maintien.

Première publication : 28/02/2010

COMMENTAIRE(S)