Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

FRANCE

"Jeunesse et terroir" au menu du guide Michelin 2010

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 01/03/2010

Dans sa 101e édition, le célèbre guide rouge a distingué avec une troisième étoile l'Auberge du Vieux Puits, située dans un petit village des Corbières dans l'Aude. Au total, pas moins de 558 établissements sont étoilés en France.

L’édition 2010 du Michelin, le plus attendu des guides gastronomiques français, est disponible en librairie depuis ce matin. Comme chaque année, le verdict impitoyable des inspecteurs a distingué de ses célèbres étoiles les meilleures tables de l’Hexagone. Que l’on se rassure, "Paris reste la capitale mondiale de la gastronomie, forte de ses nombreux jeunes chefs brillants", explique pour France24.com, Jean-Luc Naret, le directeur des guides Michelin. "Tokyo a certes plus d’étoiles, mais cela s’explique par le plus grand nombre de restaurants situés dans la capitale japonaise" ajoute-t-il.

Une troisième étoile pour Gilles Goujon

Cette année, la bible des gourmets a attribué dix nouvelles deux-étoiles (sur 77 au total) et 47 nouvelles une-étoile (sur 455 au total). La tendance 2010 met résolument en avant la "jeunesse et le terroir", affirme Jean-Luc Naret. La caste des restaurants français distingués par trois étoiles au Michelin a accueilli un nouveau venu, portant leur nombre à 26. L’heureux lauréat se nomme Gilles Goujon, "chef patron" du restaurant l'Auberge du Vieux Puits. Situé dans un minuscule village des Corbières, Fontjoncouse (Aude), à une trentaine de km de Narbonne, le restaurant "très terroir" avait conquis sa première étoile en 1997 avant d’en décrocher une deuxième en 2001. Enfin, de nombreux jeunes chefs qui ont ouvert leur restaurant ont été récompensés par une étoile.

La crise au menu

Le guide rouge a tenu compte du contexte de crise, qui grève le budget alloué par les ménages aux sorties. "En contact constant avec les restaurateurs, nous avons conscience que les gourmets font plus attention à cause de la crise. Ils veulent sortir mieux et ils ont des attentes très précises", analyse Jean-Luc Naret. Ainsi, un grand choix de restaurants, dont certains étoilés, offrant "un menu complet à moins de 29 euros en province, voire des déjeuners à 18 euros et à moins de 35 euros à Paris" ont été sélectionnés.

Le guide Michelin, malgré les critiques, reste le plus vendu au monde: 380 000 exemplaires en France et 1,2 million dans le monde, 25 éditions pour 23 pays.
 

Première publication : 01/03/2010

COMMENTAIRE(S)