Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

EUROPE

Le parlement doit se prononcer sur une motion de censure contre Timochenko

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/03/2010

Les membres du parlement ukrainien se sont entendus pour organiser un vote sur une motion de censure déposée contre le Premier ministre Ioulia Timochenko, candidate malheureuse de l'élection présidentielle.

REUTERS - Le parlement ukrainien se prononcera mercredi sur une motion de censure déposée contre le Premier ministre Ioulia Timochenko, candidate malheureuse de l'élection présidentielle, a annoncé lundi une porte-parole de
l'institution. "Les parlementaires se sont entendus pour organiser un vote
mercredi", a déclaré la porte-parole du Parlement à l'issue d'une réunion entre les chefs des principales formations politiques du pays.

Si jamais la motion de censure était votée, Timochenko resterait à son poste jusqu'à la formation d'un nouveau cabinet.

Viktor Ianoukovitch a prêté serment jeudi dernier en tant que nouveau président de l'Ukraine, après plus de deux semaines de passes d'armes avec sa rivale Timochenko, ancienne égérie de la "Révolution orange" de 2004.

Iaounokovitch, 59 ans, a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle du 7 février avec 48,95% des voix contre 45,47 à Timochenko, qui conteste la régularité du scrutin, entaché selon elle de fraudes massives.

 

Première publication : 01/03/2010

COMMENTAIRE(S)