Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditérrannée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival de Cannes : 17 films en sélection officielle

En savoir plus

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Émilie Gassin présente son premier album "Curiosity"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Royaume-Uni : des élections décisives pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové : "Les nanoparticules dans l'alimentation, un danger pour les consommateurs"

En savoir plus

Economie

le CeBit mise sur la 3D pour sortir d'un climat morose

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 02/03/2010

Plus grand salon européen consacré aux nouvelles technologies, le CeBit ouvre ses portes, ce mardi, en Allemagne. Placé sous le signe des applications utiles au quotidien et de la 3D, il tentera de rassurer un secteur en pleine incertitude.

Grand-père de tous les salons de nouvelles technologies et principal rendez-vous européen du secteur, le CeBit a ouvert ses portes, ce mardi, à Hanovre, en Allemagne. Pendant 5 jours, quelque 4 000 exposants vont tenter de démontrer au public que la morosité de 2009 n’est plus de mise. Vaste programme, quand on sait qu'ils seront 3 % de moins que l'an dernier à cette grand-messe née voilà 24 ans... Il semble loin en effet le temps béni où le CeBit accueillait 8 000 exposants expliquant à plus de 800 000 personnes comment ils comptaient changer le monde. C'était en 2001, il n'y a pas si longtemps pourtant.

Cette année, ces derniers se sont plutôt fixés pour objectif d’améliorer le quotidien par petites touches, comme le sous-entend le titre de ce CeBit 2010 : "Mondes connectés". Qu'il s'agisse des téléphones capables de contrôler l’ouverture et la fermeture de portes ou de gadgets qui permettent de surveiller la consommation d’énergie de son domicile depuis son lieu de travail, les nouveautés attendues ne devraient pas être révolutionnaires. Elles devraient plutôt prouver que "les frontières entre les univers sont en train de tomber", comme l'affirment les organisateurs du salon.

 Avatar, mon amour

 Au CeBit également, l’ombre d’"Avatar" planera sur les exposants. Comme lors du CES (Consumer Electronic Show), le blockbuster en trois dimensions et aux 1001 effets spéciaux de James Cameron a inspiré les constructeurs présents en Allemagne. Après la vague des téléviseurs en 3D, toujours promis pour le second semestre de 2010, la mode semble être d'ajouter une dimension à tout et n’importe quoi. Certains écrans présentés devraient ainsi être en 3D et tactiles, d’autres sont annoncés comme les premiers à projeter des images en relief sans avoir à enfiler de lunettes spécifiques pour les voir.

 Pour l’Allemagne, cette édition 2010 du CeBit est particulièrement importante. Dans ce pays qui a une longue tradition d’innovations technologiques (c'est là que furent notamment inventés le premier moteur pour voiture et le format de fichier informatique MP3), 2009 a été une année particulièrement mauvaise sur le créneau high-tech, avec une baisse de 4,3 % du chiffre d’affaires du secteur. Reste que, pour cette année, le BITKOM, principal syndicat de la filière dans le pays, prévoit une croissance nulle. Il ne mise sur un redécollage qu'en 2011...

Première publication : 02/03/2010

COMMENTAIRE(S)