Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Culture

Le réalisateur Jafar Panahi a été arrêté à son domicile

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/03/2010

Le réalisateur iranien Jafar Panahi, qui a notamment reçu le Lion d'or à la Mostra de Venise en 2000, a été arrêté chez lui par les forces de sécurité. Il avait soutenu le candidat de l'opposition Mir Hossein Moussavi lors de la présidentielle.

REUTERS - Le cinéaste iranien Jafar Panahi, lauréat de plusieurs prix internationaux, a été arrêté à son domicile par les forces de sécurité, rapporte mardi le site internet du dirigeant d'opposition Mirhossein Moussavi.
 
Le procureur général de Téhéran a confirmé l'arrestation du réalisateur tout en assurant qu'elle n'était pas dictée par des mobiles politiques, rapporte l'agence de presse Isna.
 
Selon le site Kaleme de Moussavi, Panahi a été interpellé lundi soir avec sa femme, sa fille et quinze invités qui étaient réunis chez lui, Une perquisition a eu lieu à son domicile et certains de ses biens ont été saisis, ajoute-t-il.
 
Jafar Panahi, 49 ans, avait apporté son soutien à Mirhossein Moussavi lors de la campagne présidentielle l'an dernier.
 
Le procureur de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, a déclaré que son arrestation n'était liée ni à la politique, ni à sa profession.
 
"L'arrestation de Jafar Panahi n'est pas due à des mobiles politiques, ni à sa qualité d'artiste. Il est suspendu pour avoir (...) commis certains délits et a été arrêté à la demande du juge chargé de l'affaire en même temps qu'une autre personne, et l'enquête continue", a dit Dolatabadi selon Isna.
 
Le mois dernier, les autorités iraniennes avaient empêché Jafar Panahi de se rendre au festival du film de Berlin, où le cinéaste avait reçu l'Ours d'argent en 2006 pour "Hors Jeu" ("Offside"). En 2000, Panahi avait reçu le Lion d'or à la Mostra de Venise pour "Le Cercle".  

 

Première publication : 02/03/2010

  • EXCLUSIF

    Reza Pahlavi : "Il faut soutenir l'opposition iranienne de façon beaucoup plus directe"

    En savoir plus

  • IRAN

    Reportage au cœur de l'université de Téhéran

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Condamnée à 20 ans de prison pour avoir voulu informer sur la situation en Birmanie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)