Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Economie

Apple attaque Google à travers les téléphones HTC

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 03/03/2010

Le créateur de l’iPhone accuse HTC de violer 20 brevets et espère même faire interdire la vente des téléphones du constructeur taiwanais aux Etats-Unis. Une menace pour Google qui travaille en partenariat avec HTC sur plusieurs smartphones.

Apple commencerait-il à trouver le souffle chaud de la concurrence un brin trop brûlant ? Le créateur de l’iPhone a, en tout cas, déposé une plainte, mardi, contre HTC, l’un de ses principaux concurrents sur le segment des smartphones. Il l’accuse de violer 20 de ses brevets.

Mais à travers la marque taïwanaise, il y a fort à parier que c’est Google qui est visé car la plupart des récents téléphones HTC sont équipés d’Android, le système d’exploitation du géant de l’Internet.

"Nous pouvons rester assis et regarder nos concurrents nous voler nos innovations, ou alors nous pouvons agir. Nous avons décidé d’agir", a affirmé dans un communiqué de presse Steve Jobs, PDG d’Apple. Si le groupe est engagé dans plusieurs affaires judiciaires relatives à des brevets, notamment contre Nokia, c’est la première fois que son charismatique patron se donne la peine de donner de la voix.

Démarche inédite

HTC a réagi quelques heures après le dépôt de la plainte et s’est dit "choqué" de n’avoir eu vent de l’action en justice que par "média interposé". Le constructeur n’a pas voulu commenter la plainte car il ne l’avait pas "encore reçue en main propre".

Pourtant, elle est bel et bien réelle et largement disponible en ligne. Elle concerne essentiellement des technologies relatives à l’interface utilisateur et à leur utilisation tactile. Apple l’a déposée devant les juridictions américaines et, c’est une première, devant l’ITC (la Commission internationale du commerce). Une démarche inédite qui démontre la volonté du groupe d’aller au combat. En effet, cet organisme dispose du pouvoir d’interdire la vente d’un produit sur le sol américain. En d’autres termes, si Apple gagne son procès, les smartphones HTC pourraient disparaître de ce marché stratégique.

Et Apple aurait alors réussi son coup de billard à plusieurs bandes. En effet, les smartphones d’HTC les plus en vogue actuellement, le Hero, le Nexus One ou encore le G1, sont tous des téléphones développés en partenariat avec Google. En 2008, son PDG, Eric Schmidt, avait même espéré qu’à terme 50% des revenus de son groupe proviennent du secteur des mobiles. Sans le marché américain, ce serait sûrement plus dur…

Mail de soutien

Google ne s’y est d’ailleurs pas trompé. Alors qu’il n’est jamais cité nommément dans la plainte, le géant de l’Internet s’est donné la peine d’envoyer un mail à l’influent site technologique TechCrunch pour exprimer son soutien à "son partenaire" HTC.

La plainte intervient en tout cas tardivement. Cela fait près d’un an qu’HTC commercialise des téléphones sous Android. Mais les récentes études montrent que ces smartphones gagnent du terrain. En un an, la part des marchés de Google a progressé de 2,1%, contre seulement 1,2% pour l’iPhone, selon une étude de février 2010 du cabinet américain ComScore.

Cette plainte donne en tout cas une nouvelle résonance à la décision du PDG de Google, en août dernier, de quitter le conseil d’administration d’Apple : ces deux-là sont clairement en guerre.

Première publication : 03/03/2010

  • TECHNOLOGIES

    Quand les géants du high-tech se livrent d'âpres batailles judiciaires

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Apple accuse à son tour Nokia de lui avoir volé des technologies

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Nokia traduit Apple et son iPhone en justice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)