Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

Les socialistes et les Verts : après la fusion la fission !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

Le souverainisme à la mode ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La politique... un choc de personnalités ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

EUROPE

Motion de censure votée contre le gouvernement Timochenko

Vidéo par Cyrielle ABEHSERA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/03/2010

Les députés ukrainiens ont adopté une motion de censure contre le gouvernement de Ioulia Timochenko, qui a perdu l'élection présidentielle le 7 février dernier.

Reuters - Le parlement ukrainien a adopté mercredi une motion de censure contre le gouvernement de Ioulia Timochenko et celle-ci a fait savoir qu’elle ne resterait pas en fonction pour expédier les affaires courantes.

La motion de censure a recueilli 243 voix parmi les 450 députés de la Chambre.

Mardi, la coalition gouvernementale a éclaté, conséquence de la défaite de Timochenko face à Viktor Ianoukovitch au second tour de l’élection présidentielle le 7 février.

« Si le renvoi de mon gouvernement est voté aujourd’hui, alors ce gouvernement partira aussitôt et nous entrerons dans l’opposition », avait déclaré Ioulia Timochenko aux députés avant le vote du parlement.

Normalement, en cas de vote d’une motion de censure, Timochenko et son équipe étaient censées expédier les affaires courantes dans l’attente de la formation d’un nouveau gouvernement.

Viktor Ianoukovitch a été déclaré vainqueur de la présidentielle avec 48,95% des voix contre 45,47% à Timochenko, qui a contesté la régularité du scrutin, entaché selon elle de fraudes massives.

Avec la chute probable de Timochenko, c’est une longue période d’incertitude politique qui risque de s’ouvrir pour le pays. Les groupes parlementaires disposeront d’un mois pour trouver une nouvelle coalition et de soixante jours pour mettre sur pied un gouvernement.

En cas d’échec, Viktor Ianoukovitch pourra organiser des élections législatives anticipées, un scénario que les investisseurs redoutent parce qu’il prolongerait de plusieurs mois les incertitudes économiques et politiques.
 

Première publication : 03/03/2010

COMMENTAIRE(S)