Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

EUROPE

La police démantèle un réseau de trafic d'armes vers l'Iran

Vidéo par David THOMSON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/03/2010

Neuf personnes, dont des membres présumés des services secrets iraniens, ont été arrêtées dans le cadre d'une enquête sur un trafic d'armes avec l'Iran, en violation de l'embargo international, a annoncé la police italienne.

AFP - Deux Iraniens et cinq Italiens ont été arrêtés mercredi en Italie pour exportation illégale d'armes vers l'Iran en violation de l'embargo international, a annoncé le procureur antiterroriste Armando Spataro à Milan (nord).

Deux autres Iraniens visés par des mandats d'arrêt dans le cadre de cette enquête se trouvent en Iran, a indiqué M. Spataro lors d'une conférence de presse, en précisant que les deux Iraniens interpellés "travaillaient pour le compte du gouvernement iranien".

Au total, neuf mandats d'arrêt ont été lancés par la justice italienne "pour association de malfaiteurs ayant pour but l'exportation d'armes et systèmes d'armement vers l'Iran en violation de l'embargo international en vigueur", a précisé la police financière dans un communiqué.

"Certaines personnes visées par les mandats d'arrêt sont considérées comme appartenant aux services secrets iraniens", selon le commandement départemental de la police financière milanaise.

"Il s'agit d'une enquête d'une importance considérable, car elle concerne toute la communauté internationale", a expliqué le procureur Spataro, en soulignant qu'elle avait duré huit mois entre juin et mardi soir.

Il y a eu deux violations spécifiques de la législation, selon M. Spataro: l'exportation d'armes vers l'Iran au mépris de l'embargo international en vigueur et la vente à l'Iran d'équipements appelés "dual use", c'est-à-dire pouvant être utilisés comme des armes.

L'enquête a pu porter ses fruits grâce à l'utilisation intensive des écoutes téléphoniques, a indiqué M. Spataro en prenant la défense de ce système partiellement remis en cause dans un projet de loi récemment déposé au parlement italien.

Le procureur Spataro a aussi évoqué une collaboration avec la police judiciaire de Berne, l'un des Italiens arrêtés étant résident en Suisse.

Première publication : 03/03/2010

COMMENTAIRE(S)