Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • EN DIRECT : Les quatre ex-otages libérés samedi ont atterri sur le sol français

    En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps de victimes du naufrage du ferry repêchés

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

EUROPE

Georges Papandréou vient chercher en Allemagne le "soutien" de Berlin

©

Vidéo par Alexia KEFALAS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/03/2010

Alors que les députés grecs s'apprêtent à adopter un plan d'austérité budgétaire pour lutter contre le déficit du pays, le Premier ministre se rend en Allemagne pour y chercher "le soutien" d'Angela Merkel, non "l'argent du contribuable allemand".

AFP - Le Premier ministre grec Georges Papandréou, attendu à Berlin vendredi après-midi, a assuré dans un entretien publié en Allemagne vendredi qu'il était venu chercher "le soutien" de son homologue Angela Merkel, et pas lui demander de l'argent.
   
"Nous ne demandons pas d'argent", a déclaré M. Papandréou au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, "ce dont nous avons besoin c'est un soutien de l'Union européenne et de nos partenaires, pour pouvoir contracter des crédits sur les marchés à de meilleurs conditions".
   
"Si nous ne recevons pas cette aide, nous ne pourrons pas mettre en oeuvre les changements que nous envisageons", a-t-il ajouté.
   
La Grèce, qui se débat dans de gros problèmes budgétaires et croule sous le poids de sa dette, ne veut pas être "le Lehman Brothers de l'Union européenne", a indiqué le premier ministre, en référence à la banque américaine dont la faillite en septembre 2008 avait secoué les marchés et précipité une crise financière et économique sans précédent.
   
M. Papandréou devait rencontrer en fin d'après-midi la chancelière allemande, une visite qui retient toute l'attention des marchés financiers même si Mme Merkel a assuré qu'elle aurait simplement pour objet "les bonnes relations entre la Grèce et l'Allemagne".
   
Le chef du gouvernement grec s'est insurgé contre l'image renvoyée par la presse allemande, qui suggère que les Grecs attendent une aide financière de l'Allemagne. Le quotidien le plus lu d'Allemagne Bild est en outre parti en campagne contre le gaspillage et la corruption en Grèce.
   
"Nous n'avons pas demandé au contribuable allemand (...) de nous payer nos vacances et nos retraites, affirmer cela est injuste", s'emporte M. Papandréou. "Et les Grecs n'ont pas la corruption dans les gènes, tout comme les Allemands n'ont pas le nazisme dans les leurs", ajoute-t-il.
 

Première publication : 05/03/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)