Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le succès des meubles en open source

En savoir plus

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Premier ministre table sur une croissance de 8 % pour lutter contre les inégalités

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/03/2010

Dans un discours très attendu prononcé devant le Parlement chinois, Wen Jiabao a indiqué s'attendre à une croissance d'environ 8 % en Chine cette année. Il s'est également engagé à œuvrer pour l'emploi et à améliorer le système de protection sociale.

AFP - Le chef du gouvernement chinois Wen Jiabao a affirmé vendredi devant le Parlement vouloir oeuvrer pour l'emploi et la protection sociale, en ville comme à la campagne, afin de favoriser "l'harmonie et le progrès de la société".

Les autorités chinoises ont fait de "l'harmonie sociale" un mot d'ordre depuis plusieurs années, mais reconnaissent que les inégalités se creusent et que la protection sociale est insuffisante, alors que de plus grands avantages sociaux permettraient à la population de consommer au lieu d'épargner, et de rééquilibrer le mode de développement économique.

Il faut "accélérer l'amélioration du système de protection sociale couvrant aussi bien les citadins que les ruraux", a déclaré le Premier ministre Wen Jiabao à l'ouverture de la réunion plénière annuelle de l'Assemblée nationale populaire (ANP, Parlement).

Pour cela, il a dit vouloir étendre les expériences pilotes de système d'assurance maladie et vieillesse dans les campagnes à près du quart du pays (23% des districts) et accélérer partout la prise en charge minimum des laissés pour compte.

"Nous nous appliquerons à incorporer les travailleurs migrants dans les assurances sociales", a-t-il déclaré sans préciser comment.

Ces travailleurs migrants, en grande majorité des ruraux qui partent trouver un emploi dans les bassins de la manufacture chinoise du sud et de l'est du pays, ou dans les grandes villes, forment une catégorie de population particulièrement défavorisée.

Faute du permis de résidence officielle dans leurs villes d'adoption, ils n'ont droit à aucun avantage social, sont privés d'école gratuite pour leurs enfants, tout en étant souvent exploités par leurs employeurs.

"Assurer une vie meilleure à nos citoyens est le but fondamental du développement économique", a lancé le chef du gouvernement.

"Nous devrons non seulement nous efforcer d'agrandir le +gâteau+ des richesses du pays à travers le développement économique, mais aussi veiller à un partage équitable de celui-ci", selon la traduction officielle de son discours.

Première publication : 05/03/2010

COMMENTAIRE(S)