Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-orient

Les touristes bientôt de retour sur le site de Babylone ?

Vidéo par Nicolas RANSOM , Lucas MENGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2010

En Irak, certains espèrent un rapide retour au calme après les élections qui permettrait, à terme, de voir les touristes revenir dans le pays. Tel est le cas à Babylone, un lieu chargé d'histoire qui était, récemment encore, une base américaine.

À une centaine de kilomètres au sud de Bagdad se trouvent les ruines de Babylone, dont le nom signifie littéralement "la porte des dieux". La première mention de cette ville remonte à 2 200 ans avant Jésus Christ.

"Ce lieu est le centre de notre monde, le cœur de nos sociétés. Ici ont vécu de grands rois, notamment Nabuchodonosor II", explique Ali Hussen, un archéologue. 

La cité a été laissée à l'abandon jusquà la prise de pouvoir de Saddam Hussein, qui a décidé de la restaurer. Le raïs, qui aimait à se présenter comme le successeur des grands rois babyloniens, pensait effectivement pouvoir en retirer un important bénéfice pour sa propagande nationale. En 1995, un important chantier de rénovation a donc été lancé, dans le cadre duquel Saddam Hussein s'est fait construire un palais surplombant le site archéologique. Et, comme les anciens souverains babyloniens, il a fait graver son nom sur les briques de certains édifices...

En 2003, l'armée américaine y a installé son "camp alpha" avec soldats, hélicoptères et blindés. Des tranchées y ont même été creusées. Aujourd'hui, les "black hawks" américains survolent toujours Babylone, mais la citée est déserte.

"Actuellement, il n'y a pas de touristes. Mais j'espère qu'il y en aura bientôt, confie Ali Hussen. La situation sécuritaire est meilleure en Irak."

 

Première publication : 07/03/2010

COMMENTAIRE(S)