Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

Moyen-orient

Les touristes bientôt de retour sur le site de Babylone ?

Vidéo par Nicolas RANSOM , Lucas MENGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2010

En Irak, certains espèrent un rapide retour au calme après les élections qui permettrait, à terme, de voir les touristes revenir dans le pays. Tel est le cas à Babylone, un lieu chargé d'histoire qui était, récemment encore, une base américaine.

À une centaine de kilomètres au sud de Bagdad se trouvent les ruines de Babylone, dont le nom signifie littéralement "la porte des dieux". La première mention de cette ville remonte à 2 200 ans avant Jésus Christ.

"Ce lieu est le centre de notre monde, le cœur de nos sociétés. Ici ont vécu de grands rois, notamment Nabuchodonosor II", explique Ali Hussen, un archéologue. 

La cité a été laissée à l'abandon jusquà la prise de pouvoir de Saddam Hussein, qui a décidé de la restaurer. Le raïs, qui aimait à se présenter comme le successeur des grands rois babyloniens, pensait effectivement pouvoir en retirer un important bénéfice pour sa propagande nationale. En 1995, un important chantier de rénovation a donc été lancé, dans le cadre duquel Saddam Hussein s'est fait construire un palais surplombant le site archéologique. Et, comme les anciens souverains babyloniens, il a fait graver son nom sur les briques de certains édifices...

En 2003, l'armée américaine y a installé son "camp alpha" avec soldats, hélicoptères et blindés. Des tranchées y ont même été creusées. Aujourd'hui, les "black hawks" américains survolent toujours Babylone, mais la citée est déserte.

"Actuellement, il n'y a pas de touristes. Mais j'espère qu'il y en aura bientôt, confie Ali Hussen. La situation sécuritaire est meilleure en Irak."

 

Première publication : 07/03/2010

COMMENTAIRE(S)