Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

Sports

2007 : l'année référence du rugby italien

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2010

Avant chaque journée du tournoi des VI Nations, le présentateur-rugbyman de FRANCE 24, Mark Owen, vous conte un grand moment de l’Histoire du rugby européen. Cette semaine : 2007, le meilleur cru du rugby italien.

Alors qu'elle participe au septième Tournoi de son histoire, l'Italie bat l'Ecosse à Murrayfield 37 à 17 avant de s'imposer 23 à 20 face au Pays de Galles. Les Azzurri terminent 3e de cette édition 2007, leur meilleur résultat jusqu'à aujourd'hui. 

En dix tournois, les Italiens ont récolté quatre cuillères en bois (tournoi sans aucune victoire, ndlr) et attendent toujours de remporter leur premier Tournoi. Un maigre bilan qu'il faut relativiser : les Français ont attendu 38 éditions pour remporter leur premier Grand Chelem...

Ecosse 17 - 37 Italie (2007)


Calendrier et résultats

Première publication : 08/03/2010

  • UN MATCH, UNE HISTOIRE

    Edwards Gareth, icône des années de gloire du rugby gallois

    En savoir plus

  • UN MATCH, UNE HISTOIRE

    Vincent Clerc, le cauchemar irlandais (2007)

    En savoir plus

  • UN MATCH, UNE HISTOIRE

    L'Écosse entonne son premier "Flower of Scotland" (1990)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)