Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sissi : "Plusieurs pays soutiennent le terrorisme"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L’extrême droite s'installe au Bundestag

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Travail détaché : l'UE parvient à un accord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bientôt la fin du feuilleton des Constructifs"?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : l’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union européenne : la montée des égoïsmes ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union européenne : la montée des égoïsmes ? (partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

EUROPE

L'ancien ministre des Finances Mykola Azarov nommé Premier ministre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2010

Le nouveau président ukrainien Viktor Ianoukovitch a nommé l'un de ses proches, Mikola Azarov, au poste de Premier ministre. celui-ci succède à Ioulia Timochenko, battue au second tour de l'élection présidentielle du 7 février.

AFP - Le Parlement ukrainien a approuvé jeudi la nomination comme Premier ministre de Mykola Azarov, ex-ministre des Finances et fidèle de longue date du nouveau président Viktor Ianoukovitch.

242 députés ont voté en faveur de sa nomination alors qu'un minimum de 226 était requis.

M. Azarov, âgé de 62 ans, est considéré comme un bureaucrate au style de gestion plutôt rigide.

Ancien chef des services fiscaux et ministre des Finances, il succède à Ioulia Timochenko, perdante de l'élection présidentielle dont le cabinet a été renvoyé la semaine dernière par le Parlement.

M. Azarov, s'exprimant dans un discours devant les députés, peu avant le vote, a reconnu que sa tâche ne serait pas facile.

"Le pays est pillé, les caisses publiques sont vides, la récession économique se poursuit", a-t-il déploré.

"La dette d'Etat a triplé et le budget 2010 est inexistant", a-t-il poursuivi, promettant de "stabiliser la situation dans le pays" dès cette année, alors que l'Ukraine, ex-république soviétique, a été frappée de plein fouet par la crise économique mondiale.

Les députés ont également nommé les autres membres du gouvernement. Parmi eux, l'actuel ambassadeur d'Ukraine en Russie, Kostiantin Grychtchenko, réputé pro-occidental, est redevenu chef de la diplomatie ukrainienne, poste qu'il avait déjà occupé de 2003 à 2005.

Première publication : 11/03/2010

COMMENTAIRE(S)