Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

EUROPE

L'ancien ministre des Finances Mykola Azarov nommé Premier ministre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2010

Le nouveau président ukrainien Viktor Ianoukovitch a nommé l'un de ses proches, Mikola Azarov, au poste de Premier ministre. celui-ci succède à Ioulia Timochenko, battue au second tour de l'élection présidentielle du 7 février.

AFP - Le Parlement ukrainien a approuvé jeudi la nomination comme Premier ministre de Mykola Azarov, ex-ministre des Finances et fidèle de longue date du nouveau président Viktor Ianoukovitch.

242 députés ont voté en faveur de sa nomination alors qu'un minimum de 226 était requis.

M. Azarov, âgé de 62 ans, est considéré comme un bureaucrate au style de gestion plutôt rigide.

Ancien chef des services fiscaux et ministre des Finances, il succède à Ioulia Timochenko, perdante de l'élection présidentielle dont le cabinet a été renvoyé la semaine dernière par le Parlement.

M. Azarov, s'exprimant dans un discours devant les députés, peu avant le vote, a reconnu que sa tâche ne serait pas facile.

"Le pays est pillé, les caisses publiques sont vides, la récession économique se poursuit", a-t-il déploré.

"La dette d'Etat a triplé et le budget 2010 est inexistant", a-t-il poursuivi, promettant de "stabiliser la situation dans le pays" dès cette année, alors que l'Ukraine, ex-république soviétique, a été frappée de plein fouet par la crise économique mondiale.

Les députés ont également nommé les autres membres du gouvernement. Parmi eux, l'actuel ambassadeur d'Ukraine en Russie, Kostiantin Grychtchenko, réputé pro-occidental, est redevenu chef de la diplomatie ukrainienne, poste qu'il avait déjà occupé de 2003 à 2005.

Première publication : 11/03/2010

COMMENTAIRE(S)